Tour de France - #20: le général bouleversé, Martin sans pression

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,tour de france,bergerac,périgueux,contre-la-montre,aso,tony martin,omega pharma-quick step,vincenzo nibali,astanaLa 20e étape du Tour de France, destinée aux spécialistes du contre-la-montre, a quasiment confirmé tous les scénarios attendus avant cette dernière étape décisive pour le classement général. Bien plus frais qu'Alejandro Valverde (Movistar), Jean-Christophe Péraud (Ag2r-La Mondiale) et Thibaut Pinot (FDJ.fr) ont empoché, dans l'ordre, les places de dauphin du maillot jaune Vincenzo Nibali (Astana). Et sur la journée, le plus rapide fut encore une fois le champion du monde de la discipline, Tony Martin (Omega Pharma-Quick Step), pour sa deuxième étape sur ce Tour de France.

La victoire de Tony Martin ne souffrait d'aucune contestation. Le "tank allemand" était attendu pour ce seul rendez-vous chronométré de cette Grande Boucle et ses dernières prestations en solitaire ou en tête du peloton, tel un lanceur exceptionnel pour ses sprinters, confirmaient cette position de favori. Et le champion du monde n'a pas manqué son rendez-vous: plus d'une minute et demie d'avance sur tous ses rivaux, un moyenne de près de 49 km/h sur un parcours très vallonné et une deuxième victoire d'étape sur ce Tour. La journée était donc parfaite pour l'homme en arc-en-ciel qui a débordé cinq coureurs sur son parcours, dont Joaquin Rodriguez (Katusha), parti six minutes avant lui... C'est dire la vitesse impressionnante du rouleur d'Omega Pharma-Quick Step.

Mais toutes les caméras n'étaient pas vraiment sur la prestation de l'Allemand. Ni sur celle du maillot jaune Vincenzo Nibali (Astana), déjà annoncé depuis les Pyrénées comme le vainqueur de cette 101e édition du Tour de France. Les Français attendaient avant tout les prestations de leurs héros. Romain Bardet (Ag2r-La Mondiale) cinquième, Jean-Christophe Péraud (Ag2r-La Mondiale) troisième et Thibaut Pinot (FDJ.fr) avaient l'occasion de réaliser un triplé exceptionnel derrière le favori sicilien. Mais cela ne s'est pas déroulé comme dans un rêve pour autant. Péraud et Bardet ont dû faire face, tous les deux, à une crevaison. L'annonce de deux Français sur le podium final était-elle trop précipitée?

cyclisme,tour de france,bergerac,périgueux,contre-la-montre,aso,tony martin,omega pharma-quick step,vincenzo nibali,astana

Loin de là! Car Alejandro Valverde (Movistar), l'adversaire du jour côté français, était tout simplement bien plus lent. Comme depuis le début de cette troisième semaine de course, le champion d'Espagne du contre-la-montre subissait la course et perdait toute qualité au fil des kilomètres... Du coup, Péraud, le meilleur rouleur annoncé de ces outsiders, sortait le grand jeu après son changement de vélo et allait se classer septième du chrono, se plaçant ainsi... en deuxième position au général! Thibaut Pinot, moins à l'aise dans cet exercice, ne parvenait en effet pas à repasser devant Péraud dans les derniers kilomètres et perdait donc la troisième place pour 32 secondes à peine. Mais ils étaient bien deux Français sur le podium derrière Nibali et devant Valverde.

cyclisme,tour de france,bergerac,périgueux,contre-la-montre,aso,tony martin,omega pharma-quick step,vincenzo nibali,astana

La déception était plutôt pour Romain Bardet, qui perdait sa cinquième place au classement général à cause de sa crevaison. Il est en effet devancé pour deux secondes, à l'arrivée, par l'Américain Tejay van Garderen (BMC), qui confirme son nouveau statut de leader malgré un "jour sans" dans les Pyrénées. Côté belge, Jurgen Van den Broeck (Lotto-Belisol) a sans surprise assuré sa 13e place finale mais restera évidemment une déception. Ses prestation sur le prochain Tour d'Espagne détermineront certainement sa prochaine position au sein de l'équipe Lotto-Belisol...

Résultats de la 20e étape (Bergerac > Périgueux, 54 km):

Grégory Ienco - Photos: Photo News/Cor Vos et Peter De Voecht-Vincent Kalut

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.