14/02/2014

Une semaine parfaite pour les cyclistes belges, du Qatar à Majorque

cyclisme,tour du qatar,challenge de majorque,tom boonen,philippe gilbert,gianni meersman,omega pharma-quick step,christophe prémontLa dernière semaine cycliste fut belle pour les représentants noir-jaune-rouge dans la planète vélo. Qu'ils soient dans le désert qatari ou les montagnes majorquines, les Belges ont déjà offert de belles performances en ce début de saison. Les classiques n'ont pas encore débuté mais ces quelques résultats sont déjà encourageants pour le printemps. Surtout du côté d'Omega Pharma-Quick Step, visiblement au top en vue de la campagne printanière.


Le Tour du Qatar est le meilleur exemple de ce succès belge. Certes, au classement général, c'est le Néerlandais Niki Terpstra (Omega Pharma-Quick Step) qui a raflé le bouquet final, un joli trophée et une prime de plus de 16.000 euros dans la besace. Mais le coureur batave n'aurait pu assurer ce succès sans l'aide, dans la première étape, de Guillaume Van Keirsbulck, qui l'a emmené en force dans les cinq derniers kilomètres pour remporter le sprint. Difficile également d'imaginer cette victoire finale sans l'appui d'équipiers en verve dans les bordures, sur les deuxième et quatrième étapes notamment. Stijn Vandenbergh, Nikolas Maes ou encore Tom Boonen lui-même ont apporté leur contribution face au vent et ont brisé le peloton à plusieurs reprises à plus de 50 km/h. Sacré entraînement avant de faire face au vent du Nord qui risque de souffler sur les plaines flandriennes au mois de mars...

Boonen: "J'ai encore de la marge"

Tom Boonen, justement, est apparu très serein et s'est déjà rassuré en ce début d'année avec deux succès au sprint, dont un très convaincant face à André Greipel (Lotto-Belisol) qu'il a dû remonter en dernière minute. Et même si la presse flamande s'est intéressée de près à sa barbe naissante, le coureur belge reste confiant mais prudent face à la suite de sa saison. Car, comme le prouvent les statistiques, à chaque victoire d'étape sur le Tour du Qatar, "Tommeke" a toujours remporté au moins une classique printanière ensuite. "Cela me donne la confiance, c'est sûr, car j'ai très bien tenu à chaque fois dans les cent derniers mètres", explique Boonen. "Vu ma longue période de convalescence l'an dernier, j'ai eu plus de temps que les autres pour me préparer. Mais j'ai encore de la marge pour encore être meilleur en vue du printemps". Le leader d'OPQS a cependant annoncé qu'il souhaitait faire "plus de courses" par rapport aux entraînements qu'il a enchaîné durant l'hiver.

Une équipe flandrienne déjà prête

Omega Pharma-Quick Step ne comptera pas seulement sur Niki Terpstra et Tom Boonen lors des prochaines classiques flandriennes. Outre le titre mondial engrangé sur le cyclo-cross par le Tchèque Zdenek Stybar fin janvier, Stijn Vandenbergh, Nikolas Maes, Guillaume Van Keirsbulck, Iljo Keisse ou encore Gert Steegmans ont confirmé qu'ils forment un collectif parfait pour le prochain printemps. Ils se sont entraînés ensemble, ils ont bien collaboré lors de ce Tour du Qatar, même face au vent, et ils risquent bien de former un même bloc du Grand Prix de l'E3 jusqu'à Paris-Roubaix. Face notamment aux Lotto-Belisol qui ont mené Jürgen Roelandts (3e du classement général) et André Greipel (une étape) aux avant-postes. Même si leur collectif semble moins fort intrinsèquement, les hommes en rouge ont également des atouts à afficher.

Gilbert ne veut pas flamber trop vite

Egalement en vue au Qatar, l'ancien champion du monde Philippe Gilbert (BMC) s'est également plus affirmé que l'année passée. Cette fois débarrassé de la pression inhérente à sa tunique arc-en-ciel, le Remoucastrien était bien présent aux avant-postes. Seulement bloqué dans un deuxième peloton sur la deuxième étape, le coureur belge a tout de même terminé dans le top 15 final de ce Tour du Qatar. "Je n'ai jamais été au-dessus de ma zone rouge", explique Gilbert qui semble tout de même heureux de sa performance, notamment dans le contre-la-montre de 10 kilomètres au terme duquel il a terminé dans le top 10. Désormais décidé à ne pas faire le Tour des Flandres pour se placer en leader sur les classiques ardennaises, Gilbert se met moins de pression sur les épaules en ce début de saison et les entraînements semblent payer.

Meersman également prêt

Du côté européen, les Omega Pharma-Quick Step ont également fait parler la poudre. Gianni Meersman, habitué aux arrivées vallonnées, a montré qu'il n'avait rien perdu de sa pointe de vitesse en début de saison. Sur la dernière manche du Challenge de Majorque, le coureur belge a levé les bras au lendemain du succès du Polonais Michal Kwiatkowski, l'autre perle d'OPQS. "Ce succès est la récompense du gros travail réalisé durant l'hiver. Après trois courses, je peux déjà compter sur une victoire. C'est bon pour la confiance en soi", assure Meersman, dont les objectifs sont également plus lointains. Attendu sur le Tour de Catalogne, il sera surtout l'un des leaders d'OPQS sur les classiques ardennaises.

Tout va donc bien pour les Belges à l'aube de ce printemps. Que leurs objectifs soient au mois de mars ou en avril, les coureurs du plat pays ont prouvé dès ce début d'année qu'ils n'ont pas peur de s'afficher... Est-ce trop tôt? Les coureurs semblent en bonne forme mais pas encore au top de leur condition, forcément. Seul Tom Boonen affiche un corps quasiment prêt pour le printemps. Mais pour confirmer cette condition, il faudra attendre le week-end d'ouverture des classiques en Belgique, les 1er et 2 mars prochains.

Grégory Ienco - Photo: Photo News/Cor Vos

19:13 Publié dans Webzine | Commentaires (0) | | | |  Imprimer

Écrire un commentaire

 

Nos rubriques