Oleg Tinkov, l'exubérant futur propriétaire de Saxo-Tinkoff et de Bjarne Riis

Catégories : Brèves

cyclisme,2014,saxo-tinkoff,bjarne riis,oleg tinkov,worldtourCe lundi, tous les regards des fans de cyclisme seront braqués sur les bureaux de... Google, à Londres. C'est en effet dans le quartier huppé de la capitale britannique que le flamboyant banquier russe Oleg Tinkov et le manager de l'équipe Saxo-Tinkoff, Bjarne Riis, donneront une conférence de presse pour évoquer l'avenir de la formation WorldTour. Et pour enfin enterrer la hache de guerre?

Oleg Tinkov et Bjarne Riis, c'est "je t'aime, moi non plus". Le banquier russe est arrivé fin juin 2012, juste avant le Tour de France, pour apporter de l'argent frais au sein d'une équipe Saxo Bank qui a du mal à survivre au fil des saisons, du moins au top niveau. Avoir Alberto Contador dans ses rangs, certes, mais encore faut-il réussir à lui offrir une formation digne d'un vainqueur de Tour de France. Le multimillionnaire russe, qui a fait sa fortune grâce à une chaîne de restaurants et a déjà construit sa propre équipe en 2007 sous le nom de Tinkoff Credit Systems, espérait ainsi construire une équipe de stars et amener de nombreux jeunes russes pour créer une véritable concurrence avec l'autre formation sous bannière russe, Katusha.

Tinkov: "Etre bien plus qu'un second sponsor"

Mais les divergences semblaient trop importantes entre le fantasque banquier et le discret manager, qui espérait plutôt assurer une formation homogène autour de Contador, tout en gardant cet accent danois. Alors que Tinkov voulait absolument plus de Russes en 2014: "Mon ambition dans le cyclisme est d'être bien plus qu'un second sponsor", confiait-il le 6 juillet dernier sur Sports.ru. "En fait, nous nous sommes mis d'accord sur le nom de l'équipe qui sera Tinkoff Bank-Saxo Bank. (...) Nous devons encore arranger quelques détails mais j'espère que cela se fera bien". Des propos qui n'ont pas vraiment plu à Bjarne Riis qui a organisé de nouvelles réunions après le Tour de France pour aplanir les tensions en vue de 2014.

Et le 25 juillet dernier, le divorce entre Saxo Bank et Oleg Tinkov était annoncé: "Il est devenu clair que nous sommes incapables de se rassembler sur des idées communes nécessaires pour que notre partenariat deviennent un succès au-delà de 2013", expliquait Bjarne Riis par voie de communiqué. Une séparation qui faisait suite aux propos du banquier russe sur son compte Twitter, où il semble encore plus virulent et exubérant que dans la vraie vie: "Le salaire (de Contador) ne correspond pas à ses performances. Trop riche et il n'a pas faim, c'est mon opinion, et je le défends. Il doit travailler plus", avait-il déclaré le 21 juillet dernier, à l'arrivée du Tour de France, que Contador avait terminé à la quatrième place.

Un essai manqué avec Cannondale...

Oleg Tinkov décidait donc de partir à la recherche d'une nouvelle équipe à acheter. Et ses tentatives de rapprochement avec la formation italo-américaine Cannondale furent finalement vaines. Alors que Saxo Bank peinait également à trouver un nouveau co-sponsor pour 2014. Le retour de Tinkov chez les Danois sonnait donc comme une évidence, un mariage de raison pour mieux rebondir. Ce rachat n'est cependant pas encore confirmé par Oleg Tinkov ni par Bjarne Riis, mais simplement évoqué par la Gazzetta dello Sport. Ce samedi, le quotidien italien expliquait que le banquier russe rachèterait l'équipe pour six millions d'euros en laissant Riis en tant que manager sportif pour un million d'euros par an. Tinkov, de son côté, investirait entre onze et treize millions d'euros dès 2014.

"Je vais continuer en tant que manager de l'équipe pour quatre nouvelles années, ce qui me donnera moins de soucis à gérer, et ce qui me permettra de me concentrer sur le sport et sur vous", aurait déclaré le Danois à ses coureurs, selon des propos rapportés dans la Gazzetta dello Sport. Il ne reste donc plus qu'à attendre la confirmation de cette nouvelle association durant la conférence de presse prévue ce lundi à Londres. En attendant, Oleg Tinkov a assisté à la fin du camp d'entraînement de Saxo-Tinkoff, à Gran Canaria, et les nouveaux équipements et maillots de la formation seraient plus jaunes qu'à présent, explique la Gazzetta dello Sport. Drôle de coïncidence, non?

Grégory Ienco - Photo: Photo News

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.