Le cyclo-cross de Dottignies disparaît à cause du football et de la ville de Mouscron

Catégories : Cyclo-cross

cyclo-cross, Dottignies, WallonieC'est une terrible désillusion pour Marc Duquesnoy, le Royal Vélo-Club "Les Sportifs" et les fans wallons de cyclo-cross: le cross de Dottignies s'arrête au bout de 16 éditions. L'épreuve n'a en effet plus de terrain , suite à un différend avec la ville et le club de football qui louait sa pelouse pour la compétition. Et puis, l'organisation ne peut plus se permettre de perdre autant d'argent, avec si peu de sponsors. Le seul cyclo-cross professionnel de Wallonie, avec la manche de Coupe du monde à Namur, disparaît donc d'une bien triste manière...

Le 12 octobre dernier, tout s'était pourtant bien déroulé à Dottignies. Malgré la pluie qui laissait des labourés en triste état et des spectateurs peu nombreux, le cyclo-cross avait offert une belle bataille sportive, remportée par l'Allemand Marcel Meisen (Kwadro-Stannah) devant Niels Albert (BKCP-Powerplus) et Klaas Vantornout (Sunweb-Napoleon Games). L'épreuve, nommée GP de la Région wallonne, se targuait même d'un palmarès de classe mondiale pour ses 16 premières éditions, avec Niels Albert, Sven Nys ou encore Francis Mourey et Erwin Vervecken. Le cyclo-cross était internationale et prenait du galon au fil des années.

Mais l'organisation était onéreuse. Au fil des années, Marc Duquesnoy et son équipe n'ont cessé de chercher des partenaires pour assurer la pérennité d'une épreuve atypique dans le sud du plat pays. Mais avec les quelques plaintes des riverains et du club de football de la localité ainsi que l'annonce de la ville de Mouscron de ne plus offrir le moindre subside à cette organisation, le fer de lance du Royal Vélo-Club "Les Sportifs" a perdu la foi. "C'est dommage d'en être arrivé là! Mais les différentes plaintes que nous avons dû subir depuis un mois ont sérieusement plombé notre cyclo-cross, d'où notre décision de ne pas l'inscrire au calendrier 2014", a commenté Marc Duquesnoy dans Nord Eclair. 

Des plaintes de... deux riverains

Le club de football de Dottignies s'est d'abord plaint que le terrain avait été laissé dans un sale état après le passage du cyclo-cross. Ce à quoi Marc Duquesnoy répond qu'une autre compétition, organisée cette fois par une ligue néerlandophone, avait été disputée au lendemain du cyclo-cross, ce qui avait visiblement laissé des traces. La ville de Mouscron a ensuite annoncé que ce terrain ne serait plus mis à la disposition du club cycliste. Sans compter les plaintes de... deux riverains, dont l'un estimait être lésé suite à son garage bloqué durant le cyclo-cross alors que l'autre expliquait être perturbé par le speaker néerlandais.

Autant de raisons qui ont mené Marc Duquesnoy et son équipe a annoncé l'arrêt de l'organisation du cyclo-cross wallon qui existait depuis 16 ans. Une bien triste nouvelle pour les fans wallons de cyclo-cross... Marc Duquesnoy, de son côté, se concentrera sur l'organisation de la Ronde de Dottignies destinée aux débutants, ou de la manche de la Coupe de Belgique pour les débutants annoncée le 20 septembre prochain. Pour les labourés, il faudra attendre l'arrivée d'une nouvelle organisation aussi optimiste pour se lancer en terres wallonnes, où la discipline hivernale ne semble pas vraiment prendre.

Gr.I. (avec Michel Nancion) - Photo: Belga

 
0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.