Tour d'Espagne: une course encore plus serrée que prévu

Catégories : Route

Vuelta - Logo 2013.jpgLa saison cycliste entre dans sa dernière phase. Alors que les championnats du monde sont dans la tête des puncheurs et alors que le mercato bat son plein dans les coulisses, le dernier Grand Tour de l’année s’annonce. Et le 68e Tour d’Espagne risque encore d’affoler les foules par son parcours dantesque (de nouveau 11 arrivées au sommet) et son plateau qu’aucune autre course de trois semaines ne rougirait. Vincenzo Nibali, vainqueur du Giro, Alejandro Valverde, ancien vainqueur de la Vuelta, Rigoberto Uran, Sergio Henao, Michele Scarponi, Roman Kreuziger ou encore Samuel Sanchez seront notamment au rendez-vous d’une course au maillot rouge qui s’annonce serrée.

Serrée car la liste des prétendants est très très longue. Certes, les véritables candidats à la victoire finale, dans trois semaines, à Madrid, se comptent sur les doigts d’une main mais en vue du Top 10, plus d’une vingtaine de coureurs se battront dans les montagnes hispaniques pour accrocher au moins une place d’honneur, au mieux une victoire d’étape sur les ascensions mythiques de ce prochain mois. Le Mirador de Lobeira, Peyragudes, l’Alto del Naranco, l’Alto de l’Angliru: autant de montées qui ont déjà fait et feront encore la légende d’une épreuve espagnole qui retrouve des couleurs depuis quelques années... Les organisateurs font des efforts avec un parcours toujours plus spectaculaire et des coureurs qui s’en délectent.

Pas seulement des offensives sur les endroits les plus abrupts

Certes, ce tracé montagneux peut paraître bien trop exigeant. Onze arrivées au sommet, cela semble bien difficile à supporter. Et pourtant, c’est cette accumulation d’efforts qui a produit le spectacle cycliste ces derniers mois. Rien que l’an dernier, sur cette 67e Vuelta déjà nommée comme l’une des plus difficiles de son histoire, c’est grâce à ces sommets l’un à la suite de l’autre que les favoris au maillot rouge se sont bousculés et ont tenté de faire vaciller leurs adversaires sur des pentes moins harassantes que prévu... Grâce à ce parcours difficile, les coureurs savent qu’ils ne doivent pas attendre ces onze sommets pour faire craquer leurs rivaux. A l’image du dernier Tour de France: même si Chris Froome a tenu bon jusqu’à Paris, le Britannique a été bousculé sur toutes les pentes, pas seulement sur le Mont Ventoux ou l’Alpe d’Huez.

cyclisme,vuelta,tour d'espagne,vincenzo nibali,michele scarponi,ivan basso,sergio henao,rigoberto uran,carlos betancur,samuel sanchez,mikel nieve,igor anton,joaquim rodriguez,alejandro valverde,roman kreuziger,chris horner,rafal majka,thibaut pinot,bauke mollema,thomas de gendtNibali, le doublé attendu

Voilà pourquoi cette édition 2013 du Tour d’Espagne risque encore d’offrir un sacré spectacle. Les organisateurs ont décidé d’ajouter seulement deux contre-la-montre (un par équipes, un individuel en moyenne montagne) pour assurer les offensives de tous les côtés. Bonne pioche: ce sont les grimpeurs qui seront présents sur l’épreuve espagnole, dès ce 24 août, à Vilanova de Arousa. A commencer par Vincenzo Nibali. L’Italien, leader d’Astana, a remporté en grand favori le dernier Tour d’Italie, et s’est montré très discret depuis. Il s’est réaffirmé sur le Tour de Burgos, voici deux semaines, confirmant ses ambitions pour un deuxième maillot rouge, trois ans après son premier Grand Tour, sur cette même Vuelta. «Je sais que je peux gérer deux Grands Tours en une saison. J’ai encore mûri par rapport à la Vuelta 2010», estime le Requin de Messine, qui affirme avoir fait le bon choix en prenant quelques congés mérités après la course rose. «Mais j’attends de voir comment cela va se passer, je vais commencer la Vuelta à 75-80% de mes capacités pour la finir à mon meilleur niveau», assure-t-il dans la Gazzetta dello Sport.

Les vétérans de la Squadra Azzura

Comptera-t-il sur une alliance italienne? La Squadra Azzura sera en effet bien réprésentée en terre ibère avec Ivan Basso, ancien équipier de Nibali chez Liquigas, en outsider. Le grimpeur de 35 ans n’a plus la même prestance que par le passé mais sa 8e place au Tour de Pologne et son top 10 sur le Tour de Burgos l’ont rassuré sur ses chances de ramener un podium, trois ans après sa dernière victoire sur le Giro. «Je sais que je ne suis pas fini, ce n’est pas encore l’heure de sonner la retraite», annonce le leader de Cannondale dans La Gazzetta dello Sport. Un autre vétéran compte également accrocher le top 3 final: Michele Scarponi. Le n°1 de la Lampre espère évidemment se montrer parmi les favoris, lui qui n’a disputé le Tour d’Espagne qu’à trois reprises (13e en 2003, 11e en 2005 et abandon en 2011), mais son objectif reste de lever les bras. «J’espère être un des grands protagonistes dans la montagne: ce serait bien de gagner une étape», explique le coureur de 33 ans, qui compte également montrer ses qualités en vue des Mondiaux, à Florence.

cyclisme,vuelta,tour d'espagne,vincenzo nibali,michele scarponi,ivan basso,sergio henao,rigoberto uran,carlos betancur,samuel sanchez,mikel nieve,igor anton,joaquim rodriguez,alejandro valverde,roman kreuziger,chris horner,rafal majka,thibaut pinot,bauke mollema,thomas de gendtLa Colombie encore en force

Face à l’armada italienne, découvrez la force de frappe colombienne! Comme sur le Giro, le Team Sky démontrera qu’elle reste toujours la meilleure formation pour les Grands Tours. Sur le Giro, Rigoberto Uran et Sergio Henao étaient bloqués en première semaine par leur leader Bradley Wiggins. Cette fois, les deux hommes seront seuls pour défendre les couleurs de la Sky. La formation britannique a annoncé qu’elle préférait Henao (vu notamment le départ de Uran vers Omega Pharma-Quick Step cet hiver) mais les deux Colombiens sont attendus pour mener la vie dure aux autres grimpeurs du peloton. «Nous avons observé le développement de Sergio (Henao) et c’est une formidable opportunité pour lui de montrer ce dont il est capable sur une grande épreuve comme la Vuelta», explique le manager Dave Brailsford, qui espère surtout voir ses deux hommes truster les meilleures positions de cette Vuelta. Devant l’autre Colombien qui monte, Carlos Betancur, également discret depuis sa 5e place sur le Giro. «Mais j’irai là-bas sans pression, car j’ai eu une grippe il y a peu qui a perturbé ma participation. Mon grand objectif, c’est le Mondial», explique le jeune coureur d’Ag2r, 25 ans, reparti en Colombie fin mai pour préparer cette fin de saison.

cyclisme,vuelta,tour d'espagne,vincenzo nibali,michele scarponi,ivan basso,sergio henao,rigoberto uran,carlos betancur,samuel sanchez,mikel nieve,igor anton,joaquim rodriguez,alejandro valverde,roman kreuziger,chris horner,rafal majka,thibaut pinot,bauke mollema,thomas de gendtValverde et Rodriguez pour la revanche

Et les Espagnols, dans tout ça? Ils ne sont pas oubliés! Le favori de l’édition 2013 se nomme Alejandro Valverde. Déjà vainqueur de la Vuelta en 2009, juste avant sa suspension, le leader de la Movistar est surtout attendu après un Tour de France manqué, à cause d’une crevaison durant une journée dans le vent. Le Murcien double deux Grands Tours pour la première fois depuis la fin de sa suspension mais il assure être «en bonne forme», accompagné d’équipiers de luxe comme Sylvester Szmyd ou Beñat Intxausti. Sa deuxième place l’an dernier n’est plus qu’un mauvais souvenir.

Joaquin Rodriguez espère également oublier ce mauvais souvenir. Le Catalan est passé tout près d’un premier succès sur son épreuve nationale mais il aura encore une fois une équipe totalement à sa disposition pour mener la Vuelta. Chez Katusha, on fait confiance en Rodriguez, notamment au vu des arrivées au sommet annoncées, souvent pentues à souhait comme le petit puncheur espagnol apprécie. Et sa 3e place sur le Tour risque bien de le propulser: «Je suis prêt. Je n’ai pas trop fait la fête après le Tour», rigolait-il dans Ciclismo a Fondo. Pourtant, tous les Espagnols n’auront pas le sourire aux lèvres: chez Euskaltel, ce sera plutôt la soupe à la grimace. Il s’agira en effet de la dernière Vuelta de la formation basque. Samuel Sanchez, Igor Anton et Mikel Nieve, les trois grands grimpeurs de l’équipe orange, tenteront donc de porter haut les coureurs de la formation mythique de la péninsule, qui disparaîtra cet hiver. «Nous nous battrons jusqu’au bout», a déjà annoncé leur directeur sportif Igor Gonzalez de Galdeano.

De Gendt, Vanendert et De Clercq, les chances belges

Mais ils ne sont pas les seuls. Nous aurions également pu citer le vétéran américain Chris Horner (RadioShack), récent deuxième du Tour de l’Utah et décidé à retrouver un podium de Grand Tour après son été manqué. Ou encore Roman Kreuziger, équipier de luxe d’Alberto Contador chez Saxo-Tinkoff sur le Tour, désormais prêt à jouer les leaders. Ou même le Néerlandais Bauke Mollema, qui compte jouer le podium sur la Vuelta après avoir manqué de peu celui de la Grande Boucle. Sans compter les Belges Thomas De Gendt, Jelle Vanendert et Bart De Clercq, capables d’accrocher le Top 10 sur un tel parcours montagneux. Bref, la bataille pour les dix premières places sera aussi serrée que celle pour le maillot rouge!

La liste provisoire des partants:


Movistar
1 Alejandro Valverde (Esp)
2 Eros Capecchi (Ita)
3 Imanol Erviti (Esp)
4 Jose Ivan Gutiérrez (Esp)
5 José Herrada (Esp)
6 Beñat Intxausti (Esp)
7 Pablo Lastras (Esp)
8 Javier Moreno (Esp)
9 Sylvester Szmyd (Pol)

Ag2r-La Mondiale
11 Domenico Pozzovivo (Ita)
12 Julien Bérard (Fra)
13 Carlos Betancur (Col)
14 Steve Chainel (Fra)
15 Mikael Chérel (Fra)
16 Ben Gastauer (Lux)
17 Lloyd Mondory (Fra)
18 Matteo Montaguti (Ita)
19 Rinaldo Nocentini (Ita)

Argos-Shimano
21 Nikias Arndt (All)
22 Warren Barguil (Fra)
23 Johannes Fröhlinger (All)
24 Thierry Hupond (Fra)
25 Reinardt Janse van Rensburg (Afs)
26 Thomas Peterson (USA)
27 Georg Preidler (Aut)
28 Ramon Sinkeldam (P-B)
29 Tom Stamsnijder (P-B)

Astana
31 Vincenzo Nibali (Ita)
32 Janez Brajkovic (Slo)
33 Jakob Fuglsang (Dan)
34 Andrey Grivko (Ukr)
35 Maxim Iglinskiy (Kaz)
36 Tanel Kangert (Est)
37 Paolo Tiralongo (Ita)
38 Alessandro Vanotti (Ita)
39 Andrey Zeits (Kaz)

Belkin Pro Cycling
41 Bauke Mollema (P-B)
42 Theo Bos (P-B)
43 Graeme Brown (Aus)
44 Stef Clement (P-B)
45 Juan Manuel Garate (Esp)
46 Luis León Sánchez (Esp)
47 David Tanner (Aus)
48 Laurens Ten Dam (P-B)
49 Robert Wagner (All)

BMC Racing Team
51 Philippe Gilbert (Bel)
52 Yannick Eijssen (Bel)
53 Martin Kohler (Sui)
54 Sebastian Lander (Dan)
55 Klaas Lodewyck (Bel)
56 Dominik Nerz (All)
57 Marco Pinotti (Ita)
58 Ivan Santaromita (Ita)
59 Danilo Wyss (Sui)

Caja Rural-SEA Seguros
61 David Arroyo (Esp)
62 Francisco José Aramendía (Esp)
63 André Cardoso (Por)
64 Fabricio Ferrari (Uru)
65 Marcos García (Esp)
66 Francesco Lasca (Ita)
67 Antonio Piedra (Esp)
68 Amets Txurruka (Esp)
69 Iván Velasco (Esp)

Cannondale
71 Ivan Basso (Ita)
72 Guillaume Boivin (Can)
73 Tiziano Dall'Antonia (Ita)
74 Lucas Sebastian Haedo (Arg)
75 Paolo Longho Borghini (Ita)
76 Maciej Paterski (Pol)
77 Daniele Ratto (Ita)
78 Cayetano Sarmiento (Col)
79 Cameron Wurf (Aus)

Cofidis, Solutions Crédits
81 Jérôme Coppel (Fra)
82 Yoann Bagot (Fra)
83 Cyril Bessy (Fra)
84 Nicolas Edet (Fra)
85 Luis Ángel Maté (Esp)
86 Adrien Petit (Fra)
87 Stéphane Poulhiès (Fra)
88 Nico Sijmens (Bel)
89 Romain Zingle (Bel)

Euskaltel-Euskadi
91 Samuel Sanchez (Esp)
82 Igor Antón (Esp)
93 Jorge Azanza (Esp)
94 Mikel Landa (Esp)
95 Egoi Martinez (Esp)
96 Mikel Nieve (Esp)
97 Juan José Oroz (Esp)
98 Pablo Urtasun (Esp)
99 Gorka Verdugo (Esp)

FDJ.fr
101 Thibaut Pinot (Fra)
102 Arnaud Courteille (Fra)
103 Kenny Elissonde (Fra)
104 Alexandre Geniez (Fra)
105 Laurent Mangel (Fra)
106 Cédric Pineau (Fra)
107 Anthony Roux (Fra)
108 Geoffrey Soupe (Fra)
109 Jussi Veikkanen (Fin)

Garmin-Sharp
111 Daniel Martin (Irl)
112 Caleb Fairly (USA)
113 Tyler Farrar (USA)
114 Koldo Fernandez (Esp)
115 Alex Howes (USA)
116 Michel Kreder (P-B)
117 Nick Nuyens (Bel)
118 Alex Rasmussen (Dan)
119 Johan Vansummeren (Bel)

Katusha Team
121 Joaquim Rodriguez (Esp)
122 Giampaolo Caruso (Ita)
123 Vladimir Gusev (Rus)
124 Vladimir Isaychev (Rus)
125 Dimitry Kozontchuk (Rus)
126 Alberto Losada (Esp)
127 Daniel Moreno (Esp)
128 Luca Paolini (Ita)
129 Angel Vicioso (Esp)

Lampre-Merida
131 Michele Scarponi (Ita)
132 Winner Anacona (Col)
133 Matteo Bono (Ita)
134 Luca Dodi (Ita)
135 Massimo Graziato (Ita)
136 Manuele Mori (Ita)
137 Maximiliano Richeze (Arg)
138 Simone Stortoni (Ita)
139 Diego Ulissi (Ita)

Lotto-Belisol
141 Bart De Clercq (Bel)
142 Francis De Greef (Bel)
143 Adam Hansen (Aus)
144 Greg Henderson (Nzl)
145 Vicente Reynes (Esp)
146 Jurgen Van de Walle (Bel)
147 Tosh Van der Sande (Bel)
148 Jelle Vanendert (Bel)
149 Dennis Vanendert (Bel)

NetApp-Endura
151 Leopold König (Tch)
152 Jan Barta (Tch)
153 Iker Camaño (Esp)
154 David De la Cruz (Esp)
155 Zachary Dempster (Aus)
156 Bartosz Huzarski (Pol)
157 José Joao Mendes (Por)
158 Daniel Schörn (Aut)
159 Paul Voss (All)

Omega Pharma-Quick Step
161 Tony Martin (All)
162 Kevin De Weert (Bel)

163 Andrew Fenn (G-B)
164 Gianni Meersman (Bel)
165 Serge Pauwels (Bel)
166 Pieter Serry (Bel)
167 Zdenek Stybar (Tch)
168 Guillaume Van Keirsbulck (Bel)
169 Kristof Vandewalle (Bel)

Orica-GreenEDGE
171 Simon Gerrans (Aus)
172 Sam Bewley (Nzl)
173 Simon Clarke (Aus)
174 Baden Cooke (Aus)
175 Mitchell Docker (Aus)
176 Leigh Howard (Aus)
177 Christian Meier (Can)
178 Michael Matthews (Aus)
179 Wesley Sulzberger (Aus)

RadioShack-Leopard
181 Fabian Cancellara (Sui)
182 Matthew Busche (USA)
183 Ben Hermans (Bel)
184 Chris Horner (USA)
185 Markel Irizar (Esp)
186 Robert Kiserlovski (Cro)
187 Yaroslav Popovych (Ukr)
188 Gregory Rast (Sui)
189 Haimar Zubeldia (Esp)

Sky Procycling Team
191 Sergio Henao (Col)
192 Edvald Boasson Hagen (Nor)
193 Dario Cataldo (Ita)
194 Vasil Kyrienka (Blr)
195 Christian Knees (All)
196 Salvatore Puccio (Ita)
197 Luke Rowe (G-B)
198 Rigoberto Uran (Col)
199 Xabier Zandio (Esp)

Team Saxo-Tinkoff
201 Roman Kreuziger (Tch)
202 Rafal Majka (Pol)
203 Michel Mørkøv (Dan)
204 Evgeni Petrov (Rus)
205 Nicolas Roche (Irl)
206 Chris Anker Sørensen (Dan)
207 Nicki Sørensen (Dan)
208 Matteo Tossato (Ita)
209Oliver Zaugg (Sui)

Vacansoleil-DCM
201 Wout Poels (P-B)
202 Grega Bole (Slo)
203 Juan Antonio Flecha (Esp)
204 Thomas De Gendt (Bel)
205 Johnny Hoogerland (P-B)
206 Tomasz Marczynski (Pol)
207 Barry Markus (P-B)
208 Rafael Valls (Esp)
209 Lieuwe Westra (P-B)

Grégory Ienco - Photo: Photo News

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.