Tour de France: le point sur l'infirmerie

Catégories : Brèves

PHOTONEWS_10432587-121.jpgLa première étape de ce 100e Tour de France fut haute en tensions. Les chutes furent nombreuses dans les 30 derniers kilomètres, dont cette embardée à cinq kilomètres de l'arrivée qui a mis à terre une vingtaine d'hommes. L'infirmerie du Tour fut remplie au terme de cette étape d'ouverture. Tony Martin (OPQS) devrait cependant être le seul abandon de cette journée cauchemardesque.

- Chez Omega Pharma-Quick Step, le champion du monde du contre-la-montre Tony Martin a été le plus sérieusement touché par cette chute massive à cinq kilomètres de l'arrivée. Si on a craint une fracture de la clavicule pour l'Allemand, directement emmené sur civière à l'hôpital après son arrivée, le bilan reste lourd. Rien de cassé pour Martin mais une commotion cérébrale, une contusion au poumon gauche, diverses brûlures sur le flanc gauche et une coupure de cinq centimètres au coude gauche qui l'empêche de bouger le bras. Il choisira de prendre le départ de la 2e étape demain, après une nuit d'observation.

- Toujours chez Omega Pharma-Quick Step, le Belge Gert Steegmans a également subi quelques blessures suite à cette embardée. Il souffre de contusions multiples, notamment sur le flanc gauche.

cyclisme, Tour de France, chutes, Tony Martin, Bastia

- Certes touché au dos, le Slovaque Peter Sagan, leader de l'équipe Cannondale, a tenu à rassurer ses supporters dès l'arrivée de l'étape. Il souffre de quelques coupures et contusions superficielles, notamment dans le dos et au coude gauche, mais repartira sur la deuxième étape. Son coéquipier américain Ted King a cru à une nouvelle fracture de la clavicule mais il ne souffre "que" d'un traumatisme à l'épaule gauche. Une décision sera prise demain matin quant à un nouveau départ ce dimanche.

- Pas de stress pour Alberto Contador. L'Espagnol, leader chez Saxo-Tinkoff, a eu chaud pour son épaule. Finalement, il ne souffre que d'un hématome à l'épaule gauche et au genou droit. Il craint cependant que ces blessures ne lui permettent pas d'être au top de sa condition pour le prochain contre-la-montre par équipes, à Nice, mardi.

- L'Espagnol Egoitz Garcia, sociétaire de l'équipe Cofidis, s'en sort avec une plaie importante au genou gauche et un traumatisme tout aussi important à la main gauche. Sa participation à la deuxième étape est actuellement compromise. Alors que le Français Jérôme Coppel a un hématome à la cuisse gauche mais sera bien au départ de Bastia, ce dimanche.

- Malchanceux sur le Tour de France, le champion des Pays-Bas Johnny Hoogerland, baroudeur de l'équipe Vacansoleil-DCM, a encore été victime d'une chute, cette fois tout seul. Pris dans une banderole publicitaire à 25 kilomètres de l'arrivée, Hoogerland souffre d'une plaie au coude gauche mais n'aura aucun mal à repartir ce dimanche.

- Chez Sky également, on était inquiet. Mais personne au sein de l'équipe britannique n'a été durement touché par la chute. Geraint Thomas et Ian Stannard souffrent tous deux d'un traumatisme au sacrum mais pourront repartir sur la deuxième étape vers Ajaccio.

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.