Affaire Puerto: Freire et l'UCI contre la destruction des poches de sang

Catégories : Dopage

cyclisme, dopage, affaire Puerto, UCI, Oscar FreireDepuis deux semaines, les critiques continuent de tomber sur la justice espagnole quant à l'issue de l'affaire Puerto. Il n'est plus question de la peine du Dr Fuentes, mais surtout de l'avenir des 211 poches de sang actuellement entre les mains de la justice espagnole. Celle-ci souhaiterait les détruire, vu la fin du procès Puerto. Mais une pétition de plus de 26.000 signatures, notamment signée par l'ancien champion du monde Oscar Freire, et l'Union Cycliste Internationale réclament la poursuite des analyses de ces poches de sang, dont seulement une centaine a été révélée.

Le procès de l'opération Puerto a déçu les observateurs de la Petite reine et de l'athlétisme. Le Dr Fuentes n'a été condamné qu'à un an de prison et quatre ans d'interdiction d'exercice de la médecine, alors que les 211 poches de sang pourraient être détruites par la justice espagnole... L'affaire est terminée, on remballe. Mais certaines instances ne veulent pas s'arrêter là et souhaitent au moins découvrir qui étaient vraiment les clients du fameux médecin. En effet, au rythme des confessions, des déclarations dans la presse, des enquêtes, plus de 100 poches de sang ont été identifiées mais il reste encore une centaine d'autres à révéler... 

Une pétition a été créée sur Internet pour éviter la destruction de ces poches de sang par la justice espagnole. Actuellement, elle compte plus de 26.000 signatures parmi lesquelles celle d'Oscar Freire, l'ancien champion du monde. Confirmant la volonté du peloton de faire table rase de ce passé, en révélant tous ces tricheurs. Mais le cyclisme n'est pas seulement touché puisque quelques dizaines de poches de sang concerneraient aussi des athlètes, espagnols ou internationaux. 

L'UCI, seule instance sportive à faire appel

Mais ce qui risque vraiment de faire bouger la justice viendra de l'Union Cycliste Internationale. La fédération a confirmé qu'elle allait faire appel de la décision de la cour de Madrid de détruire ces poches de sang. L'UCI suit ainsi l'agence espagnole antidopage (AEA), alors que l'Agence Mondiale Antidopage (AMA) devrait également confirmer cet appel. L'UCI sera d'ailleurs la seule fédération sportive à s'opposer à cette destruction de preuves puisque la FIFA (football), l'ITF (tennis) et l'IAAF (athlétisme) ne bougeront pas... En espérant que cet appel fasse enfin bouger les choses. Pour le bien du sport.

Gr.I. - Photo: Photo News

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.