Tirreno-Adriatico - #6: Sagan et Nibali triomphent dans l'enfer

Catégories : Route, Vidéos

cyclisme,tirreno-adriatico, Vincenzo Nibali, Astana, Peter Sagan, Cannondale, Christopher Froome, Andy SchleckDes pourcentages dépassant les 30%, un temps pourri et plus de deux cents kilomètres dans les jambes: cette avant-dernière étape de Tirreno-Adriatico ressemblait à un véritable supplice pour les quelques grimpeurs qui ont tout de même tenu durant cette terrible journée en enfer. Sur les pentes de Porto Sant'Elpidio, Vincenzo Nibali (Astana) a enfin réussi à faire sauter le verrou de la Sky et a repris le mailot de leader face à un Chris Froome perdu sous la pluie. Pendant que Peter Sagan (Cannondale) s'offrait sa seconde étape de la semaine.

La pluie était annoncée sur cette étape, déjà épique par son profil. Sur le circuit tracé autour de la cité balnéaire de Porto Sant'Elpidio, le peloton devait se farcir trois fois une courte montée de 500 mètres à... 27%. Un panneau affichait même 30% au début de cette terrible ascension, appellée la "rue de l'enfer". Est-ce pour cela qu'Andy Schleck a préféré renoncer avant l'arrivée sur ces terribles pentes? Le Luxembourgeois a en tout cas abandonné dès les premiers kilomètres de cette sixième étape, alors que la pluie n'avait pas encore englouti les coureurs. Soit déjà le quatrième retrait du coureur de RadioShack sur cinq départs cette saison...

Un peloton réduit sous la pluie

L'avant de la course était bien plus réjouissant. Fabian Cancellara (RadioShack), Giovanni Visconti (Movistar), Egoi Martinez (Euskaltel) ou encore Damiano Cunego (Lampre) se plaçaient en effet en tête de la course dans un groupe de seize coureurs, à l'approche de cette fameuse "rue de l'enfer". Les offensives s'enchaînaient alors que la pluie s'intensifiait sur des coureurs de plus en plus frigorifiés. Bon nombre zig-zaguaient même sur les routes les plus abruptes... De quoi réduire le peloton à une trentaine d'hommes. Les jambes picotaient littéralement sur cette étape de plus de 200 kilomètres. Mais le dernier tour approchant, les leaders se montraient enfin à l'avant. Cunego, Martinez, Visconti, Cancellara et les autres étaient repris un à un, jusqu'au dernier passage sur cette fameuse montée, sur les sommets de Porto Sant'Elpidio.

Le coup de poker de Nibali

A peine le mur effacé, Nibali sortait le grand jeu sur son terrain de prédilection, la descente. Suivi par Peter Sagan, le Requin de Messine sortait les crocs pour s'offrir le maillot bleu de leader que Chris Froome semblait avoir du mal à conserver. Le coureur britannique se retrouvait en effet lâché dans les champs de l'arrière-pays, à près d'une minute de l'attaquant transalpin. Nibali continuait donc à pousser sur les pédales, suivi par Sagan puis par Joaquim Rodriguez, revenu dans la dernière côte de la journée. Un trio parfait pour poursuivre l'effort jusque la ligne d'arrivée. Les trois hommes collaboraient jusqu'au sprint final, que Sagan remportait logiquement, pour sa deuxième étape de la semaine. Nibali, deuxième du jour, se contentait de cette position de dauphin pour monter sur le podium, sous la tunique azur de leader.

"Il reste le contre-la-montre"

"C'était une journée très difficile, avec ces côtes très abruptes", confirmait le Sicilien à l'arrivée. "Heureusement j'ai pu compter sur de supers équipiers en début d'étape, cela a été très important pour prendre les devants dans le circuit final. Mais il reste encore le contre-la-montre de demain", lance-t-il. En effet, Nibali a pris près d'une demi-minute sur Froome au classement général. Mais le contre-la-montre de ce mardi, sur à peine neuf kilomètres, va être un exercice particulier pour ces candidats à la victoire finale. Froome aura-t-il récupéré de ses efforts sous la pluie? Nibali n'a-t-il pas trop grillé de cartouches lors de cette chevauchée dans le final? Logiquement, ces 32 secondes devraient suffire à l'Italien pour s'ofrir un deuxième trident consécutif sur Tirreno-Adriatico. Reste à confirmer ce pronostic dans les rues de San Benedetto del Tronto.

Résultats de la 6e étape (Porto Sant'Elpidio > Porto Sant'Elpidio, 209 km):

1. Peter Sagan (Svq, Cannondale) en 5h45'17"
2. Vincenzo Nibali (Ita, Astana) à 0'02"
3. Joaquim Rodriguez (Esp, Team Katusha)
4. Mauro Santambrogio (Ita, Vini Fantini-Selle Italia) à 0'44"
5. Samuel Sanchez (Esp, Euskaltel-Euskadi)
6. Christopher Horner (USA, RadioShack-Leopard)
7. Alberto Contador (Esp, Saxo-Tinkoff)
8. Jürgen Roelandts (Bel, Lotto-Belisol) à 0'50"
9. Thor Hushovd (Nor, BMC Racing Team)
10. Simon Geschke (All, Argos-Shimano) 

Classement général provisoire:

1. Vincenzo Nibali (Ita, Astana) en 27h57'26"
2. Christopher Froome (G-B, SKy Procycling Team) à 0'34"
3. Joaquim Rodriguez (Esp, Team Katusha) à 0'37"
4. Alberto Contador (Esp, Saxo-Tinkoff) à 0'48"
5. Michal Kwiatkowski (Pol, Omega Pharma-Quick Step) à 0'58"
6. Christopher Horner (USA, RadioShack-Leopard) à 1'05"
7. Mauro Santambrogio (Ita, Vini Fantini-Selle Italia) à 1'20"
8. Przemyslaw Niemiec (Pol, Lampre-Merida) à 2'54"
9. Andrey Amador (Crc, Movistar) à 2'58"
10. Wout Poels (P-B, Vacansoleil-DCM) à 3'08" 

Grégory Ienco - Photo: RCS Sport/Gazzetta.it

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.