02/06/2012

Critérium du Dauphiné: le test ultime

cyclisme, Critérium du Dauphiné, Tour de France, Bradley Wiggins, Cadel Evans, Jurgen Van den Broeck, Vincenzo NibaliComme l'an dernier, le Critérium du Dauphiné servira surtout de terrain de jeu aux futurs favoris du Tour de France. Comme l'an dernier, il n'y aura d'yeux que pour la Grande Boucle juilletiste, malgré quelques étapes de montagne intéressantes. Comme l'an dernier, le classement général en lui-même passera au second plan pour laisser place au combat entre les Bradley Wiggins, Cadel Evans, Andy Schleck, Jurgen Van den Broeck et autre Vincenzo Nibali. Eh oui, le Tour de France, c'est dans 27 jours à peine...


Bienvenue dans les Alpes! Bon nombre de participants à ce Critérium du Dauphiné ont déjà établi leur campement depuis plusieurs jours voire plusieurs semaines dans ce petit coin de montagne, afin d'aller repérer les quelques cols à escalader en juillet prochain sur le Tour de France. Mais cette épreuve alpestre représente le test ultime avant la course estivale. Une semaine pour définir ses derniers réglages, jauger au mieux sa condition et découvrir ce qu'il manque pour assurer sur les 21 prochaines étapes du Tour. Avec même deux contre-la-montre inclus (un prologue et un chrono de 53 bornes) afin d'évaluer les performances des favoris qui auront droit à plus de 100 kilomètres à affronter en solo sur l'épreuve juilletiste. Bref, il y aura beaucoup de montagne, plus d'une douzaine de cols, un peu d'exerice en solitaire mais finalement, très peu d'arrivées en altitude. Seulement deux au sommet d'une côte (à Saint-Félicien et à Châtel pour la dernière étape), cela ne va certainement pas ravir les purs grimpeurs... Ce rendez-vous sera surtout celui des candidats au maillot jaune... du Tour.

Bradley Wiggins, l'incroyable transformation

On ne le répétera jamais assez: la mutation de Bradley Wiggins de pur pistard à nouvelle idole des course par étapes est certainement la plus incroyable du cyclisme moderne. Elle est loin d'être surréaliste malgré tout. Le Britannique s'est concentré sur les épreuves d'une semaine à trois semaines, a préféré renoncer définitivement au tour de piste, quitte à ne pas pouvoir jouer une médaille d'or olympique du côté de Londres cette année. Non, ce qu'il souhaite par-dessus tout, c'est le maillot jaune du Tour de France. Et cela passe par une préparation fine. Depuis le début de la saison, Wiggins n'a pris part qu'à quatre courses par étapes avec des résultats probants: troisième au Tour de l'Algarve et une victoire tant sur Paris-Nice que sur le Tour de Romandie. Il a toutefois abandonné sur le Tour de Catalogne, comme une trentaine d'autres coureurs lors de la fameuse étape enneigée de Port-Ainé. Mais les résultats sont là: Wiggins sait désormais se frotter à tous les terrains et sort même comme favori pour le Tour de France en raison des contre-la-montre programmés cette année. Et le programme de ce Critérium du Dauphiné semble aussi bien lui convenir, pour remporter un second titre consécutif sur les routes alpestres.

Cadel Evans, le mystère

Depuis le début de la saison, la dream team BMC connaît bien des ratés. Aucune victoire significative cette saison, si ce ne sont les deux contre-la-montre indivuels du Giro, rien sur les classiques et des leaders en manque cruel de résultats. Le seul qui tienne quelque peu la route, c'est Cadel Evans, le tenant du titre sur la Grande Boucle. Après des débuts timides, l'Australien est apparu des plus vivaces sur le Critérium International, même si encore un ton en-dessous. On l'attendait sur les classiques ardennaises mais il a préféré renoncer pour soigner... un refroidissement. De quoi conclure le Tour de Romandie dans le ventre mou du peloton. Alors, que cache ce calendrier réduit? Il est vrai que le leader de la BMC a préféré reconnaître bon nombre d'étapes du Tour de France et partir en stage plus souvent que l'an dernier. Il devra montrer sur le Critérium du Dauphiné qu'il reste un candidat à la victoire, lui qui s'est toujours produit à un bon niveau avant d'enregistrer ses meilleurs résultats sur la Grande Boucle. La carte de la surprise, ce n'est pas vraiment le jeu d'Evans...

Andy Schleck, la pression en plus

On pourrait presque écrire un feuilleton à propos des frères Schleck et de leurs relations avec leurs managers. Ca avait commencé avec Bjarne Riis, ça se poursuivait avec Brian Nygaard et voici Johan Bruyneel désormais. Le manager sportif de RadioShack-Nissan avait clairement exprimé son mécontentement suite à l'abandon de l'aîné, Frank, sur le Giro, sans raison apparente si ce n'est une rumeur affirmant que son cadet, Andy, avait annoncé ce forfait de longue date. Les deux pourraient ainsi se préparer ensemble pour le Tour de France. Pas de chance, Bruyneel l'a su et l'a clairement fait savoir en remettant en doute la sélection des deux frères en doute. Bon, cela ressemblait plus à un sermon factice puisque Bruyneel affirmait quelques jours plus tard qu'il voulait motiver les frères Schleck. On pourra découvrir dès ce week-end sur le Critérium du Dauphiné si Andy Schleck, toujours plus prompt à se montrer sur les routes du Tour de France que le reste de la saison, a enfin compris le message. S'il a enfin reçu le maillot jaune datant de 2010, le Luxembourgeois veut surtout lever les bras sur les Champs-Elysées à la pédale... Et cela passe par une meilleure préparation et un climat un peu plus serein que ces dernières semaines au sein même de son équipe.

Jurgen Van den Broeck, l'heure de la revanche

La Belgique du vélo vient à peine de digérer le champagne offert après la troisième place de Thomas De Gendt sur le Giro qu'elle espère déjà ouvrir une nouvelle bouteille pour célébrer Jurgen Van den Broeck, l'autre espoir de podium sur un Grand Tour. Le leader de Lotto-Belisol a été coupé dans son élan par la malchance et une terrible chute la saison dernière alors qu'il venait de remporter son premier succès pro sur le Dauphiné et s'affirmait comme un véritable favori sur le Tour. VDB n'a donc quasiment rien changé à sa préparation, sinon quelques exercices sur le contre-la-montre en plus, afin de récupérer quelques secondes précieuses. Mais sur la montagne, Van den Broeck est resté le même, a profité de plusieurs semaines de stage dans la Sierra Nevada et les Pyrénées avant d'aller reconnaître les différentes étapes du Tour de France, avec seulement 22 jours de course à son actif. Il n'a d'ailleurs plus roulé depuis... Liège-Bastogne-Liège. S'il affirme ne pas trop savoir où il en est physiquement, il l'apprendra rapidement au fil des kilomètres dans le peloton, le temps de retrouver ses sensations.

> Retrouvez la liste provisoire des partants

Le mode d'emploi:

Dates: du dimanche 3 juin au dimanche 10 juin 2012

Etapes: huit étapes dont deux contre-la-montre individuels

Distance: 1052 kilomètres

Direct TV: tous les après-midis dès 13h30 sur France 3 les week-end et dès 15h sur France 3 en semaine et tous les soirs en différé sur Eurosport (vers 20h00).

Météo: de la pluie et des nuages sur l'ensemble de la semaine avec des éclaircies possibles dans le milieu de la semaine. Entre 18°C et 27°C prévus.

Palmarès:

2002: Lance Armstrong (USA)
2003: Lance Armstrong (USA)
2004: Iban Mayo (Esp)
2005: Iñigo Landaluze (Esp)
2006: Levi Leipheimer (USA)
2007: Christophe Moreau (Fra)
2008: Alejandro Valverde (Esp)
2009: Alejandro Valverde (Esp)
2010: Janez Brajkovic (Slo)
2011: Bradley Wiggins (G-B)

Le profil des étapes:

> Cliquez sur les images pour les agrandir <

Prologue - Dimanche 3 juin: Grenoble > Grenoble (5.7 km)

cyclisme, Critérium du Dauphiné, Tour de France, Bradley Wiggins, Cadel Evans, Jurgen Van den Broeck, Vincenzo Nibali


1re étape - Lundi 4 juin: Seyssins > Saint-Vallier (187 km)

cyclisme, Critérium du Dauphiné, Tour de France, Bradley Wiggins, Cadel Evans, Jurgen Van den Broeck, Vincenzo Nibali

Les difficultés du jour:

Km 27 - 2e cat: Col de Parménie (5,2 km à 6,7 %)
Km 50 - 4e cat: Côte de la Poulardière (1,9 km à 7 %)
Km 90 - 3e cat: Côte de Chambaran (4,3 km à 4,7 %)
Km 142 - 4e cat: Côte des Escoffiers (3,9 km à 4,1 %)
Km 149 - 4e cat: Côte des Potences (2,1 km à 6 %)
Km 178 - 3e cat: Côte de la Sizeranne (2,9 km à 6,6 %)

 

2e étape - Mardi 5 juin: Lamastre > Saint-Félicien (160 km)

cyclisme, Critérium du Dauphiné, Tour de France, Bradley Wiggins, Cadel Evans, Jurgen Van den Broeck, Vincenzo Nibali

Les difficultés du jour:

Km 45 - 2e cat: Col de Montivernoux (16,1 km à 4,2 %) 
Km 95 - 2e cat: Col de Clavière (12,1 km à 3,7 %)
Km 108 - 3e cat: Col de Rochepaule (3,6 km à 4,8 %)
Km 121 - 2e cat: Col de Lalouvesc (8,7 km à 5,1 %)
Km 138 - 4e cat: Col de Fontaille (2,2 km à 4,9 %)
Km 160 - 4e cat: Saint-Félicien (2,5 km à 4,4 %)


3e étape - Mercredi 6 juin: Givors > La Clayette (167 km)

cyclisme, Critérium du Dauphiné, Tour de France, Bradley Wiggins, Cadel Evans, Jurgen Van den Broeck, Vincenzo Nibali

Les difficultés du jour:

Km 13 - 3e cat: Côte de Saint-André (4 km à 5,4 %)
Km 32 - 4e cat: Côte des Crêtes (3 km à 3,9 %)
Km 70 - 4e cat: Côte de Vindry (1,6 km à 7 %)


4e étape - Jeudi 7 juin: Villié-Morgon > Bourg-en-Bresse (53.5 km, clm individuel)

cyclisme,critérium du dauphiné,tour de france,bradley wiggins,cadel evans,jurgen van den broeck,vincenzo nibali


5e étape - Vendredi 8 juin: Saint-Trivier-sur-Moignans > Rumilly (186.5 km)

cyclisme,critérium du dauphiné,tour de france,bradley wiggins,cadel evans,jurgen van den broeck,vincenzo nibali

Les difficultés du jour:

Km 57 - 2e cat: Côte de Corlier (6,4 km à 5,4 %)
Km 118 - Hors-cat: Le Grand Colombier (17,4 km à 7,2 %)
Km 143 - 3e cat: Col de Richemond (7,2 km à 4,8 %)


6e étape - Samedi 9 juin: Saint-Alban-Leysse > Morzine (167.5 km)

cyclisme,critérium du dauphiné,tour de france,bradley wiggins,cadel evans,jurgen van den broeck,vincenzo nibali

Les difficultés du jour:

Km 11 - 1re cat: Col de Plainpalais (11,6 km à 6.5 %)
Km 32 - 3e cat: Col de Leschaux (7,2 km à 4,3 %)
Km 67 - 3e cat: Col des Essérieux (4,2 km à 5,5 %)
Km 102 - 1re cat: Col de la Colombière (11,8 km à 5,7 %)
Km 129 - 3e cat: Côte de Châtillon (4,8 km à 4,8 %)
Km 155 - Hors-cat: Col de Joux Plane (11,7 km à 8,4 %)


7e étape - Dimanche 10 juin: Morzine > Châtel (124.5 km)

cyclisme,critérium du dauphiné,tour de france,bradley wiggins,cadel evans,jurgen van den broeck,vincenzo nibali

Les difficultés du jour:

Km 39 - 4e cat: Côte de Mijouet (2,2 km à 5,3 %) 
Km 56 - 3e cat: Col de Cou (6,6 km à 4,4 %)
Km 89 - 2e cat: Côte de la Vernaz (3,2 km à 8,2 %)
Km 102 - 1re cat: Col du Corbier (7,7 km à 7,3 %)
Km 124 - 3e cat: Châtel (1,5 km à 8,7 %)

 

Gr.I. - Infographies: ASO/Critérium du Dauphiné


17:49 Publié dans Route | Commentaires (0) | | | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 

Nos rubriques