25/05/2012

Tour d'Italie - #19: le sursaut d'orgueil de Kreuziger et Hesjedal

cyclisme, Giro, Tour d'Italie, Joaquin RodriguezJoaquin Rodriguez (Katusha) a eu chaud mais il a quand même conservé son maillot rose de leader. L'Espagnol a été malmené par ses rivaux sur l'Alpe di Pampeago et a surtout perdu 13 précieuses secondes sur un Ryder Hesjedal (Garmin) déchaîné dans les derniers kilomètres à plus de 12% de moyenne. Le Canadien pouvait attendre tranquillement dans le peloton mais a préféré attaquer tant qu'il pouvait. Il n'a cependant pas réussi à revenir sur Roman Kreuziger (Astana), qui ne s'est pas lamenté sur sa défaillance d'il y a deux jours pour aller chercher cette première victoire d'étape dans un Grand Tour.


"Ouf", pouvaient souffler les rescapés de cette troisième semaine du Giro. Si quelques nuages recouvraient le Trentin, aucune trace de pluie n'était détectée sur les cols du Val di Fiemme. Car avec quatre cols à plus de 7% de moyenne à franchir sur la journée, il valait mieux que le soleil sorte tout de même de sa timidité en cette fin de printemps. De quoi donner des idées à quelques attaquants de la première heure, au nombre de 17 pour être précis. Cependant, les spectateurs assistaient plutôt à une course par l'arrière. Au fil du Passo Manghen et de la première ascension de l'Alpe di Pampeago, le groupe de tête se réduisait et n'était finalement plus composé que de deux coureurs, les meilleurs grompeurs de la troupe du jour: Sandy Casar (FDJ) et Stefano Pirazzi (Colnago). L'un pour le général et l'étape, l'autre pour le maillot bleu de meilleur grimpeur.

Kreuziger anticipe

Derrière, le peloton était également amputé d'une bonne partie de la meute et ne comptait plus qu'une trentaine d'unités au sommet de la première ascension de l'Alpe di Pampeago, où les Liquigas devaient encore faire le travail. Mais Basso ne pouvaient plus compter que sur Damiano Caruso et Valerio Agnoli pour faire le rythme. Peu pour les deux derniers cols à affronter... Car dans le Passo Lavaze, à 28 bornes du but, les attaques s'enchaînaient via Kevin Seeldraeyers, Roman Kreuziger (Astana) et Dario Cataldo (OPQS). Et à l'avant, juste après l'avant-dernier col du jour, Thomas Rohregger (RadioShack) et Emanuele Sella (Androni Giocattoli) revenaient en tête de la course avec Pirazzi et Casar. Le peloton devait doubler d'efforts...

Pas de pitié pour le maillot rose

Car la dernière ascension de cette antépénultième étape du Giro débutait déjà en tête. Où les offensies successives menaient à un trio Casar-Pirazzi-Kreuziger dans les dernières pentes, sur les quatre ultimes kilomètres à plus de 11%. C'est là également que les favoris se testaient avec une accélération de Basso et une attaque de Scarponi. Sans succès. Jusqu'à l'attaque de Ryder Hesjedal (Garmin! Le Canadien pouvait rester dans son coin jusqu'au contre-la-montre final mais décidait de faire la course lui-même. Il prenait sur sa selle Michele Scarponi (Lampre) alors qu'Ivan Basso (Liquigas) d'abord, puis Joaquin Rodriguez (Katusha) et Domenico Pozzovivo (Colnago) lâchaient prise. Une terrible désillusion pour le maillot rose qui gardait tout de même les deux attaquants dans le viseur, à une dizaine de secondes. Mais ce mur à plus de 12% faisait craquer tous les organismes, tout le monde était dans le rouge...

Plus que 17 secondes

Alors que Kreuziger lâchait aussi ses compagnons d'échappée et filait vers l'arrivée en solitaire, Hesjedal en remettait une couche sous la flamme rouge et lâchait finalement Scarponi. Le dernier kilomètre semblait durer une éternité: Kreuziger cravachait pour aller chercher sa victoire d'étape, Hesjedal relançait pour aller chercher le maillot rose et Rodriguez martyrisait son corps pour conserver cette précieuse tunique de leader. Finalement, Kreuziger allait chercher la victoire d'étape et manquait même de chuter en se levant sur sa machine pour au moins fêter ce succès. Hesjedal, tout sourire sur la ligne, reprenait 13 secondes sur Rodriguez, arrivé troisième après un sprint pour dépasser Scarponi. Le Giro n'est pas fini et le Canadien l'a confirmé à ses rivaux, à qui il a adressé un message fort avant la dernière étape de montagne, ce samedi, et le contre-la-montre final à Milan. Le voici désormais à 17 secondes seulement de Rodriguez.

Derrière, Basso terminait à plus d'une demi-minute et laissait la dernière marche du podium au général à Scarponi. Après le travail abattu par ses équipiers, le leader de la Liquigas semblait être le grand perdant du jour, avec Rodriguez. Mais demain est un autre jour, et vers le Stelvio, l'ascension s'annonce tout aussi épique que sur cette 19e étape.

Résultats de la 19e étape (Trévise > Val di Fiemme/Alpe di Pampeago, 198 km):

1. Roman Kreuziger (Tch, Astana) en 6h18'02"
2. Ryder Hesjedal (Can, Garmin-Barracuda) à 0'19"
3. Joaquin Rodriguez (Esp, Team Katusha) à 0'32"
4. Michele Scarponi (Ita, Lampre-ISD) à 0'34"
5. Domenico Pozzovivo (Ita, Colnago-CSF Bardini) à 0'42"
6. Ivan Basso (Ita, Liquigas-Cannondale) à 0'54"
7. Rigoberto Uran (Col, Team Sky) à 0'56"
8. Mikel Nieve (Esp, Euskaltel-Euskadi) à 1'16"
9. Stefano Pirazzi (Ita, Colnago-CSF Bardini) à 1'22"
10. John Gadret (Fra, Ag2r-La Mondiale) à 1'23"
11 DE GENDT Thomas BEL VCD 6:19:37 1:34
12 CUNEGO Damiano ITA LAM 6:19:37 1:34
13 HENAO MONTOYA Sergio Luis COL SKY 6:19:40 1:37
14 CASAR Sandy FRA FDJ 6:19:44 1:41
15 CATALDO Dario ITA OPQ 6:19:55 1:52
16 TSCHOPP Johann SUI BMC 6:20:07 2:04
17 BRUSEGHIN Marzio ITA MOV 6:20:16 2:13
18 DUPONT Hubert FRA ALM 6:20:19 2:16
19 MORENO FERNANDEZ Daniel ESP KAT 6:20:21 2:18
20 BRAMBILLA Gianluca ITA COG 6:20:24 2:21
21 SAMOILAU Branislau BLR MOV 6:20:36 2:33
22 ROHREGGER Thomas AUT RNT 6:20:51 2:48
23 IZAGUIRRE INSAUSTI Jon ESP EUS 6:20:56 2:53
24 KANGERT Tanel EST AST 6:21:13 3:10
25 ULISSI Diego ITA LAM 6:21:27 3:24
...
33 PAUWELS Serge BEL OPQ 6:24:39 6:36
35 DE GREEF Francis BEL LTB 6:25:05 7:02
43 SEELDRAEYERS Kevin BEL AST 6:28:55 10:52
45 DE CLERCQ Bart BEL LTB 6:30:45 12:42
69 BAKELANTS Jan BEL RNT 6:42:34 24:31
92 HERMANS Ben BEL RNT 6:46:38 28:35
113 VANENDERT Dennis BEL LTB 6:52:47 34:44
119 VERMOTE Julien BEL OPQ 6:52:47 34:44
135 KEUKELEIRE Jens BEL OGE 6:58:45 40:42
139 KAISEN Olivier BEL LTB 6:58:45 40:42
141 ROSSELER Sebastien BEL GRM 6:58:45 40:42
155 MAES Nikolas BEL OPQ 6:58:45 40:42

Classement général provisoire:

1. Joaquin Rodriguez (Esp, Team Katusha) en 84h06'13"
2. Ryder Hesjedal (Can, Garmin-Barracuda) à 0'17"
3. Michele Scarponi (Ita, Lampre-ISD) à 1'39"
4. Ivan Basso (Ita, Liquigas-Cannondale) à 1'45"
5. Rigoberto Uran (Col, Team Sky) à 3'21"
6. Domenico Pozzovivo (Ita, Colnago CSF Bardini) à 3'30"
7. John Gadret (Fra, Ag2r-La Mondiale) à 5'36"
8. Thomas De Gendt (Bel, Vacansoleil-DCM) à 5'40"
9 HENAO MONTOYA Sergio Luis SKY 5:47
10 CUNEGO Damiano LAM 6:09
11 TSCHOPP Johann SUI BMC 84:12:31 6:18
12 CATALDO Dario ITA OPQ 84:12:32 6:19
13 NIEVE ITURALDE Mikel ESP EUS 84:12:41 6:28
14 MORENO FERNANDEZ Daniel ESP KAT 84:12:54 6:41
15 BRAMBILLA Gianluca ITA COG 84:14:31 8:18
16 PARDILLA BELLON Sergio ESP MOV 84:16:48 10:35
17 KREUZIGER Roman CZE AST 84:18:34 12:21
18 CASAR Sandy FRA FDJ 84:19:47 13:34
19 BRUSEGHIN Marzio ITA MOV 84:22:32 16:19
20 DUPONT Hubert FRA ALM 84:22:44 16:31
21 ULISSI Diego ITA LAM 84:25:25 19:12
22 TIRALONGO Paolo ITA AST 84:27:45 21:32
23 DE GREEF Francis BEL LTB 84:29:52 23:39
24 VANDEVELDE Christian USA GRM 84:37:02 30:49
25 LAGUTIN Sergey UZB VCD 84:39:55 33:42
...
31 SEELDRAEYERS Kevin BEL AST 84:46:00 39:47
40 DE CLERCQ Bart BEL LTB 85:05:25 59:12
45 BAKELANTS Jan BEL RNT 85:16:47 1:10:34
50 PAUWELS Serge BEL OPQ 85:35:19 1:29:06
84 VERMOTE Julien BEL OPQ 86:34:25 2:28:12
102 HERMANS Ben BEL RNT 86:54:13 2:48:00
107 MAES Nikolas BEL OPQ 86:58:37 2:52:24
127 ROSSELER Sebastien BEL GRM 87:38:20 3:32:07
128 KEUKELEIRE Jens BEL OGE 87:39:19 3:33:06
130 VANENDERT Dennis BEL LTB 87:40:40 3:34:27
147 KAISEN Olivier BEL LTB 88:02:58 3:56:45

Gr.I.

18:00 Publié dans Route, Vidéos | Commentaires (0) | | | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 

Nos rubriques