Franco Pellizotti, pas si déçu que ça, revient chez Androni

Catégories : Dopage, Webzine

Capture d’écran 2012-04-30 à 16.42.53.pngLe grimpeur italien Franco Pellizotti va retrouver les pelotons dès le 16 mai prochain sur le circuit de Lorraine, le maillot d'Androni Giocattoli-Venezuela sur les épaules. La rumeur n'en était plus vraiment une depuis le début de la saison mais le retour du coureur du Frioul surprend, deux ans après avoir annoncé en grande pompe la fin de sa carrière, "déçu par le cyclisme et la justice". Pourtant, le revoilà...

Il fut l'une des premières grandes victimes du passeport biologique diligenté par l'Union Cycliste Internationale (UCI). Meilleur grimpeur du Tour de France 2009 et élu super combatif de cette même édition, Franco Pellizotti perdait tous ces titres, et même sa victoire d'étape et son podium final sur le Giro de cette même année, en raison de données biologiques suspectes. Celles-ci laissaient à penser l'usage de produits illicites. Il a fallu finalement 10 mois (de mai 2010 à mars 2011) pour que la suspension de l'ancien leader de la Liquigas soit actée et confirme les données de l'UCI, malgré des appels à la chaîne et un blanchissement de Pellizotti lors de la première enquête menée par le Comité olympique italien (CONI).

"J'arrête parce que je suis fatigué"

Et deux ans après ce passeport biologique suspect, Pellizotti se retrouvait avec une suspension jusqu'au 3 mai 2012, une amende de 115.000€ pour l'UCI et sans équipe après le licenciement par la Liquigas. Et on ne compte même pas son palmarès réduit comme une peau de chagrin après l'annulation de son maillot à pois sur le Tour 2009 ou sa victoire d'étape sur le Giro 2009... Bref, Pellizotti avait tout perdu après un long combat judiciaire, surtout mené pour discréditer un passeport biologique qui est toujours en place. Cette décision du Tribunal Arbitral du Sport de Lausanne avait mené le coureur de 34 ans à cette conclusion, dans le magazine espagnol Ciclismo a Fondo: "Je suis déçu par le cyclisme et la justice. (...) J'arrête tout (...), parce que je suis fatigué".

Approché par Movistar début 2011, Pellizotti allait donc couper court à toute rumeur de retour dans les pelotons après cette suspension de deux ans (trois si l'on considère l'annulation des résultats entre mai 2009 et mai 2010 comme une "suspension"). Et pourtant, depuis le début de l'année, les bruits de couloir repartaient de plus belle quant à l'arrivée de l'Italien dans les rangs d'Androni Giocattoli-Venezuela, toujours à la quête d'un éventuel buzz (souvenez-vous des retours de Davide Rebellin ou de José Rujano, dans des contextes toutefois différents). Son rêve était de faire son retour pour le Giro, sa course de toujours, mais les tractations ont tardé et Pellizotti ne reprendra finalement que sur le Circuit de Lorraine, dès le 16 mai prochain.

"J'ai poursuivi mon travail de cycliste"

"Je n'ai jamais cessé de m'entraîner", avait-il affirmé à la Tribuna di Treviso, en octobre dernier, affirmant encore son souhait de disputer le Tour d'Italie sous de nouvelles couleurs. "Je sais qu'à cause de cette lourde et absurde sentence, je manque encore de rythme en course, mais j'ai toujours poursuivi mon travail de cycliste, même sans équipe. Je ne vis pas de mes gloires passées, je sais que je peux encore réaliser de grandes choses." Gianni Savio et son équipe se sont montrés conquis, Pellizotti va désormais devoir confirmer, loin de ses ambitions rosées...

La victoire annulée de Franco Pellizotti sur la 17e étape du Giro 2009:

Gr.I. - Photo: Androni Giocattoli-Venezuela

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.