Même en triathlon, Armstrong défraie la chronique

Catégories : Brèves

cyclisme, triathlon, Ironman, Panama, Lance Armstrong, dopageLance Armstrong en vélo? Si, si, le Texan a bien réenfourché sa machine le temps de 90 kilomètres sur l'Ironman 70.3 de Panama, en Amérique Centrale. Le coureur américain a terminé deuxième du célèbre triathlon (1,9 km de natation, 90 km en vélo et un semi-marathon de 21 km) derrière le médaillé de bronze des derniers JO de Pékin, le Néo-Zélandais Bevan Docherty. Mais ce sont désormais les contrôles antidopage qui sont les stars de Panama...

Lance Armstrong, 40 ans, a désormais décidé de se concentrer sur le triathlon, discipline qui l'avait lancé dans le monde sportif durant son adolescence. Avec sa retraite cycliste, le Texan n'a pas pour autant fait taire les nombreuses critiques et insinuations concernant le dopage et des contrôles positifs qu'il aurait caché durant les années 2000. Malgré tout, l'affaire a été classée après une enquête de la Food and Drug Administration (FDA) américaine. Cette enquête se poursuivra tout de même dans les prochaines semaines grâce à l'agence américain antidopage (USADA) mais il est difficile de savoir quand l'affaire sera vraiment clôturée...

"Furieux que le podium ne soit pas contrôlé"

Mais même dans le triathlon, Armstrong n'est pas lâché par ces démons. Bon nombre de commentateurs sportifs ont salué sa deuxième place à Panama, confirmant son retour en verve à quelques mois de l'Ironman d'Hawaii, son grand objectif de l'année (dont il doit toujours obtenir la qualification). Mais le triathlète danois Rasmus Henning, vice-champion olympique en 2004 et quatrième de l'épreuve, émet des réserves quant aux événements qui ont suivi l'arrivée. "J'ai été choisi par hasard pour un contrôle antidopage et cela ne me dérange absolument pas mais beaucoup se sont demandés pourquoi les trois premiers n'ont pas dû passer de tests", affirme-t-il sur son site. "J'aurais été furieux de voir une course dont le podium n'a pas été contrôlé, même si j'étais sur ce podium", a-t-il ajouté sur Twitter.

Livestrong, partenaire de l'Ironman

Il insinue même clairement que cela est dû à la présence d'un coureur en particulier, sur ce podium: Lance Armstrong. "C'est dommage que cela arrive à cause de certaines personnes", a-t-il lancé avant d'effacer son message, plus tard dans la journée. Cette absence de contrôles antidopage pour les meilleurs coureurs de l'épreuve est en effet étonnante. Et les rumeurs concernant Armstrong ne font qu'enfler, surtout vu le nouveau sponsor de l'Ironman, qui est tout simplement l'association Livestrong, fondation contre le cancer créée par Armstrong himself. Mais tant les organisateurs que le Texan n'ont commenté cette absence de contrôles antidopage après l'arrivée.

En tout cas, que ce soit en cyclisme ou dans le monde du triahtlon, Armstrong arrive toujours à faire parler de lui. Et nul doute que ses futures performances au Memorial Hermann Ironman 70.3 du Texas (1er avril), à l'Ironman 70.3 de Floride (20 mai), à l'Ironman 70.3 de Hawaii (2 juin), et à l'Ironman de France (24 juin) risquent encore de faire parler... 

Gr.I. - Photo: Ironman

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.