Omega Pharma-Quick Step: "On vise le Top-5 mondial"

Catégories : Webzine

cyclisme, Omega Pharma-Quick Step, 2012, Patrick Lefevere, Zdenek Bakala, Tom Boonen, Sylvain Chavanel, Tony Martin, Levi LeipheimerOmega Pharma-Quick Step veut devenir une super-équipe au budget ahurissant et aux leaders foisonnants. Patrick Lefevere, manager de la formation belge, a fait son marché d’inter-saison, entre autres, chez la défunte HTC et chez RadioShack; Tom Boonen s'est vu assurer son statut de leader, tandis qu'en France, on se demande quand Sylvain Chavanel enfin le deviendra. Le projet activé par le milliardaire et mécène tchèque Zdenek Bakala n’est en tout cas pas de la rigolade. Les coureurs vont devoir assumer en 2012.

 

Patrick Lefevere peut souffler, enfin. Le manager "historique" des Quick Step a pourtant douté de son avenir et de celui de ses ouailles. Jamais, il l’avoue, il n’avait connu une saison comme celle de 2011, pauvre en résultats, pauvre donc en visibilité. Boonen avait pourtant lancé la campagne sous de bons auspices en s’imposant au Tour du Qatar, la seule victoire de la campagne en course par étapes des QSI. Neuf succès ont été engrangés sur les courses d’un jour: Steegmans à Nokere, Boonen à Wevelgem, Trentin aux discrets Gran Premio della Liberazione et Trofeo Alcide Degasperi, De Maar aux championnats des Antilles Néerlandaises de contre-la-montre et sur route, Sylvain Chavanel au National sur route en France, Jérôme Pineau au GP Scherens et Guillaume Van Keirsbulck à Lichtervelde. Voilà pour le bilan en gros…

"Pénétrer des marches émergents"

Le projet présenté le 5 décembre au prestigieux Museum aan de Stroom à Anvers donne cependant un autre visage de la nouvelle formation Omega Pharma-Quick Step, un visage ambitieux, une vision d’avenir, celle d’un cyclisme ultra-moderne voulue par Zdenek Bakala. "Le cyclisme doit davantage se professionnaliser, ses revenus doivent augmenter, les droits de TV doivent être répartis entre les équipes, l’UCI, les équipes et les organisateurs doivent travailler dans la main… Les coureurs, porteurs de véritables marques durables, doivent permettre de pénétrer des marchés émergents, en Asie, en Afrique, en Amérique du Sud…" Voilà autant de phrases du magnat tchèque lourdes de sens et de détermination!

Lefevere a douté

Il l’avoue lui-même, Patrick Lefevere, un des pontes du peloton pro depuis des années, a douté. De lui-même, de son avenir, de la suite de son équipe historique. "Je n’ai jamais connu une année si pauvre en résultats. Sans l’arrivée de Bessel Kok et Zdenek Bakala, c’était fini." Les deux hommes forment avec Lefevre la coupole "Decolef", société détenue à 70 % par le Tchèque, à 20 % par Lefevere et 10 % par Kok. Côté sponsor, la société Omega Pharma, dont l’annonce du divorce a été prononcée le 1er août dernier par le patron Marc Coucke, est devenue le "titre" principal de la formation qui a, par ailleurs, reçu la garantie de son statut World Tour jusqu’en 2014.

"Boonen a retrouvé son potentiel"

cyclisme, Omega Pharma-Quick Step, 2012, Patrick Lefevere, Zdenek Bakala, Tom Boonen, Sylvain Chavanel, Tony Martin, Levi Leipheimer"Nous sommes piètres 17e au classement UCI. Notre objectif est de remonter dans le top-10, voire de flirter avec le top-5", annonce Lefevere. "L’équipe doit briller dans les classiques mais aussi dans les grands tours." Pour ce faire, Le manager mise à nouveau sa chemise sur Tom Boonen qui a trop souvent retrouvé le bitume ces derniers mois. "Tom a connu deux années pourries à cause des problèmes physiques et des chutes. Ca n’a pas arrêté depuis le Tour de Californie 2010 jusqu’à la Vuelta 2011." Là où "Tommeke" s’est brisé un scaphoïde, ce qui l’a privé du Mondial de Copenhague. "Mais Tom n’a jamais été touché mentalement. Il a désormais retrouvé son potentiel et, à 31 ans, il a encore de très belles années devant lui."

Une hernie en moins pour Chavanel

Le Français Sylvain Chavanel n’est cependant pas cité directement dans les leaders, lui qui a, quand même, loupé le Tour des Flandres 2011 d’un cheveu derrière Nick Nuyens. Du côté de l’Hexagone, pourtant, beaucoup se demandent quand il aura enfin un vrai rôle de leader attitré chez Lefevere. Il est vrai qu’un champion de France exilé en Belgique et qui y persiste et (re)signe, ça fait désordre sur la Butte Montmartre. Chavanel a récemment subi une opération qui a solutionné un souci d’hernie discale qui lui pourrissait l’existence depuis 2007.

Leipheimer le vieux cheval, et Martin le sauveur?

Dans son marché d’inter-saison, Lefevere a été se servir, notamment, chez Radio Shack, Michal Kwiatkowski et le vétéran Levi Leipheimer. "A 38 ans (NDLR: il a signé pour deux ans), on le considère souvent –et à tort- comme un vieux cheval", explique Lefevere. "Mais regardez son score de l’année 2011: il a gagné le Tour de Suisse, le Tour de l’Utah et s’est classé 2e en Californie. C’est un homme important pour nos grands tours."

Les rayons de la défunte formation HTC ont par ailleurs offert à Lefevere de quoi blinder quelques-uns de ses arguments pour 2012. Brammaier, les frères Velits, Rabon, Grabsch et surtout le champion du monde de contre-la-montre, l’Allemand Tony Martin. "S’il pouvait seulement signer en 2012 le même score qu’en 2011, ce serait déjà parfait." Martin a gagné les Tours d’Algarve, de Suisse (surtout), de Pékin et s’est classé 2e en Romandie.

La "Bakala Cycling Academy"

Voilà donc les Omega Pharma-Quick Step sur les rails pour 2012. Leur défi est considérable et l’obligation de résultats, rapides, est bien réelle dans l’optique de Zdenek Bakala. Le Tchèque qui martèle ses visions de structure d’entreprise hyper-professionnelle n’en oublie pas pour autant la formation des jeunes. Derrière l’équipe-fanion, on retrouve ainsi 3 structures "viviers": EFC-Omega Pharma-Quick Step U23, Ovita-Eijssen U23 et Avia Juniors, éléments de la "Bakala Cycling Academy" qui vise certes l’entraînement et la préparation des ténors mais aussi la détection et la formation des jeunes. Un bâtiment hi-tech verra le jour dans ce contexte au cœur du campus sportif universitaire de la KUL à Leuven en juin 2013. On vous le disait, le projet Bakala est d’une ambition folle. A Boonen et consorts à donner le change.

L'effectif d'Omega Pharma-Quick Step en 2012:

Les anciens de QSI: Tom Boonen (Bel), Sylvain Chavanel (Fra), Gerald Ciolek (All), Dries Devenyns (Bel), Kevin De Weert (Bel), Jérôme Pineau (Fra), Frederique Robert (Bel), Gert Steegmans (Bel), Zdenek Stybar (Tch), Jan Tratnik (Slo), Niki Terpstra (P-B), Matteo Trentin (Ita), Kristof Vandewalle (Bel), Guillaume Van Keirsbulck (Bel), Julien Vermote (Bel)

Les nouveaux: Matthew Brammeier (Irl/HTC-High Road), Andrew Fenn (Irl/An Post-Sean Kelly), Bert Grabsch (All/HTC-High Road), Michal Golas (Pol/Vacansoleil-DCM), Michal Kwiatkowski (Pol/RadioShack), Levi Leipheimer (USA/RadioShack), Tony Martin (All/HTC-High Road), Serge Pauwels (Bel/Team Sky), Frantisek Rabon (Tch/HTC-High Road), Stijn Vandenbergh (Bel/Katusha), Martin Velits (Svq/HTC-High Road), Peter Velits (Svq/HTC-High Road).

Reportage d'Eric Cornu, à Anvers - Photos: Omega Pharma-Quick Step/Decolef

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.