GreenEDGE: Brett Lancaster revient au pays

Catégories : Brèves

uci, cyclisme, brett lancaster, australieL'ex-champion du monde et olympique de poursuite par équipe, l'Australien Brett Lancaster signe avec la nouvelle formation locale, Green EDGE. Excellent rouleur, Lancaster fait plutôt image de coéquipier modèle. Actuellement chez Garmin-Cervélo, il n'a plus remporté de victoire depuis celle de la seconde étape du Tour de Californie, l'an dernier. Un nouvel apport de choix pour la formation de Shayne Bannan.

Lancaster débuta sa carrière professionnelle en 2002, avec IteamNova, et deux ans plus tard il remportait la médaille d'or aux Jeux Olympiques d'Athènes, en poursuite par équipes. Depuis, il se forgeât une solide réputation de rouleur, même si ses résultats ne durent pas à la hauteur des espérances. Il fut aussi à la base de la formation Cervélo Test Team, en 2009, après être passé dans les rangs de la Milram.

"Je suis particulièrement fier de rejoindre GreenEDGE, non seulement parce que l'équipe est australienne, mais bien par la qualité des coureurs engagés. nous avons là une formation pouvant faire de grandes choses sur les courses d'un jour. Il sera très difficile d'obtenir une place dans l'équipe pour ces courses. De plus, en ce qui concerne les Grands Tours, nous avons également nos chances pour les victoires d'étapes. Même si nous ne possèdons pas de garçon capable de remporter la victoire finale sur le Tour de France, la Vuelta ou le Giro, nous sommes convaincus de pouvoir marquer la prochaine saison, par des victoires."

Ayant remporté le prologue du Tour d'Italie, en 2005, et porté le maillot rose, Lancaster veut revenir sur la Grand Boucle, et surtout se faire remarquer sur la classique Paris-Roubaix. Il devait encore déclarer: "J'ai vraiement aimé travailler avec Tyler Farrar, cette saison, faisant partie de la fusée préparatoire au sprint final. De même en ce qui concerne Thor Hushovd, où je devais également l'emmener pour les emballages finaux, mais il était tellement fort cette année, que mon travail ne servait pratiquement à rien."

GreenEDGE se donne beaucoup de moyens, espèrons qu'il ne s'agisse pas d'une nouvelle équipe fantôme.

Robert Genicot

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.