Luke Rowe: le Gallois roi de la vitesse

Catégories : Webzine

cyclisme, Team Sky, Luke Rowe, transferts, 2012Le Royaume-Uni est constitué de quatre nations: l’Irlande du Nord, l’Ecosse, l’Angleterre et le Pays de Galles. La fierté cycliste de ce pays, placé sous le règne d’Elisabeth II depuis 1952, découle de l’investissement du magnat de la presse Rupert Murdoch. Il a décidé de créer le Team Sky, formation à forte identité british. Dirigé par Dave Brailsford, le Team a décidé d’accentuer son patriotisme en intégrant dès la saison prochaine la jeune Gallois Luke Rowe.

Agé de 21 ans, ce talent de la piste est l'un des plus brillants et est sorti du Programme de développement Olympique, tout comme ses futurs coéquipiers Ben Swift, Ian Stannard et Peter Kennaugh. Passé de la piste à la route, il se fait très vite aux changements. En 2010, il s'imposait sur le GP Sportivi di Poggiana (épreuve italienne relevée parmi les juniors). Et lors de ses classes en U23, il est sorti victorieux sur le ZLM Tour (qu'il remporte deux fois), le Thüringen Rundfahrt ou encore sur des critériums en Belgique.  

Brailsford: "Nous avons laissé progressé ce jeune coureur prometteur"

Pour Dave Brailsford, le team manager de la Sky, donner l'opportunité à Luke Rowe de tenter sa chance parmi l'élite du cyclisme est la suite logique du processus dans lequel le jeune Gallois s'était inscrit depuis son adolescence avec le programme olympique. "C'est l'un des talents de notre pays. Dans notre équipe, nous voulons assurer la possibilité aux meilleurs talents de se confronter au haut niveau de notre sport", confirme Brailsford. "Nous l'avons laissé progresser, le voyant passer de promesse à coureur bien rôdé. Nous sommes contents de pouvoir lui offrir son premier contrat pro. C'est pour lui la récompense de son travail ardu, en solo. Il a affronté les meilleurs cyclistes dans sa catégorie. Les deux prochaines saisons seront très importantes pour lui, principalement dans l'accumulation d'expérience. A lui de continuer la voie qu'il a entrepris chez nous".

Après un Tour de l'Avenir érintant, Luke Rowe est rentré chez lui. Le jeune Gallois est enchanté par l'opportunité offerte par le management du Team Sky. "D'origine britannique, signer au sein du Team Sky est un rêve qui devient réalité. Je suis très excité pour les deux prochaines saisons à venir. Etant patriotique, cela revêt également quelque chose de spécial d'intégrer une équipe de son pays". Et pour le jeune homme de 21 ans, les problèmes d'intégration n'existeront pas. "Je connais déjà pas mal de coureurs de l'équipe, issus comme moi du milieu de la piste. Je pense à Gerraint Thomas ou Peter Kennaugh et Ben Swift, avec lesquels j'ai parlé de mon arrivée chez Sky. Ils ne m'ont ainsi dit que d'excellentes choses sur le fonctionnement de l'équipe et sur la façon dont il s'occupe de leurs coureurs. Cela renforce ainsi mon choix".

Rowe: "Je vais laisser la piste un peu de côté"

Pour rester concentrer au maximum sur son passage sur la route, Luke Rowe compte bien mettre la piste de côté quelque temps. "Cet hiver, je roulerai un peu sur piste mais pas en compétition. Cet hiver, je veux surtout accumuler une bonne dose de kilomètres. C'est certain que je reviendrai sur la piste plus tard. Mais je veux surtout me concentrer sur la route car entre les U23 et la route, il y a un grand pas à franchir et les premiers mois seront difficiles". Et pour celui qui a en tête d'un jour triompher sur le Tour des Flandres, les objectifs sont déjà très clairs en vue d'affronter ce passage parmi l'élite. "Je veux apprendre un maximum, tout en aidant autant que je peux l'équipe. Je voudrais prendre progressivement ma place au sein de l'équipe. Je pense que je peux apporter énormément sur des courses au profil plat. Ensuite, on verra si je peux participer aux Jeux Olympiques. Cependant, je penche plutôt pour la perspective 2016".

"Les Mondiaux espoirs? Je ne pourrais demander mieux"

Au repos après un Tour de l'Avenir difficile, Luke Rowe a d'ores et déjà la tête tournée vers les championnats du monde. "Je pense m'être bien préparé. Avec ce Tour de l'Avenir, j'y arrive dans la forme voulue. Ce serait l'enième preuve du contrat décroché chez Sky. Avec la saison que j'ai réalisé, je ne pourrais pas demander mieux". Mais il faut avouer que celui qui a pour idole David Millar a tout fait pour réussir. "J'ai passé trois saisons parmi les amateurs. J'ai vécu les deux premières en Toscane. Là-bas, j'étais sous la houlette de Max Sciandri (NDLR: actuellement membre du staff de la BMC). J'ai progressé énormément. Et puis, je dois également avouer que la piste m'aide énormément car après un hiver en piste, tu arrives sur la route avec une vitesse incroyable. D'ailleurs, les meilleurs coureurs anglais viennent de la piste".

Le cyclisme chez les Rowe, c'est dans les gênes. Le frère de Luke, Matthew est également coureur pro au sein de l'équipe CyclePremier.com-Metaltek. "J'ai commencé à rouler en tandem avec mon père. C'est en voyant, enfant, les images du Tour de France que l'inspiration m'est venue. Je me suis mis à 8 ans car pour moi, le vélo était impressionnant. Depuis lors, je n'ai jamais arrêté. Et la passion du vélo, elle est dans mon sang, comme dans celui de ma famille".  Et pour ce jeune Gallois, passionné par le hockey sur glace et supporter des Cardiff Devils, le chemin parcouru pour cette passion découverte à l'âge de 8 ans pourrait très vite mener aux porte de la gloire. 

Jérôme Christiaens - Photo: British Cycling

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.