Hophra Gerard: "Difficile de décrocher un premier contrat pro"

Catégories : Entretiens

cyclisme, espoirs, Hophra GerardCe mercredi, sur le Grand Prix de Wallonie, le Liégeois Hophra Gerard va découvrir le peloton professionnel, auprès d'équipes WorldTour de renom et du N.1 mondial Philippe Gilbert. Le jeune coureur de 22 ans, sélectionné par l'équipe nationale belge espoirs, espère que cette semi-classique lui permettra de se dévoiler et de décrocher son premier contrat pro dès l'année prochaine.

Après quatre années chez les espoirs, Hophra Gerard veut en voir plus. Il souhaite, comme tout jeune cycliste, découvrir le peloton professionnel. Et si cela pouvait déboucher sur un futur contrat, cela serait le comble. Le coureur liégeois va donc profiter de ce Grand Prix de Wallonie, disputé sous les couleurs belges, pour se montrer au public mais aussi aux équipes continentales professionnelles et WorldTour. "J'ai eu une belle opportunité en étant sélectionné par l'équipe belge. J'arrive tout de même sur une course avec un beau plateau international", confie Gerard. "Je ne compte en tout cas pas rester anonyme dans le peloton. Je sais que je bénéficie d'une belle chance. On verra si j'ai les jambes mais je me sens bien."

"Pas évident avec toutes ces fusions"

Mais pour le futur, cela reste bien plus flou pour le coureur de l'UC Seraing. "C'est assez difficile d'obtenir le premier contrat professionnel dans le peloton wallon", affirme-t-il. "C'est ce premier palier qui est le plus compliqué. Cette année, en plus, ce n'est pas évident car bon nombre d'équipes fusionnent comme Leopard et RadioShack ou Vérandas Willems et Donckers Koffie. Du coup, beaucoup de très bons coureurs se retrouvent sur le marché et ils passent logiquement avant les jeunes comme nous pour les autres équipes. Mais si on trouve quelqu'un qui nous donne la chance d'arriver dans le peloton pro, même pour une année, il ne faut rien lâcher."

Et si certains Wallons comme Gaetan Bille ou Jonas Van Genechten ont eu droit à un contrat de la part de Lotto après un passage dans la cellule Wallonie Bruxelles, Hophra Gerard, notamment vainqueur du championnat de la province de Liège et d'une étape du Tour de Liège, préfère lui une autre voie, bien plus traditionnelle. "L'idéal, comme beaucoup d'anciens me l'ont déjà dit, c'est finir ses quatre années chez les espoirs. C'est ce qu'on m'a inculqué. Si on passe professionnel trop tôt, c'est mauvais pour le futur du coureur. Il vaut mieux finir ses saisons chez les espoirs et puis passer dans une équipe continentale pro ou WorldTour."

"Il faudrait une équipe comme Topsport Vlaanderen en Wallonie"

Il ne semble par contre pas convaincu par le projet Wallonie Bruxelles. "Le calendrier est tout de même maigre et certains coureurs se sont retrouvés à ne pas courir durant quatre à cinq semaines. Ce n'est pas bon pour leur progression... Il faut s'entraîner tout le temps, et si possible courir toutes les semaines. Le mieux, en Wallonie, serait d'avoir une équipe du style Topsport Vlaanderen, avec une licence continentale pro, ce qui permettrait alors de participer à des épreuves nationales et internationales."

Mais Hophra Gerard veut croire en ses chances pour l'année prochaine et sent qu'une arrivée dans les pelotons pros est possible. "Je sens que je suis prêt du but", confie-t-il, plein d'enthousiasme. "Je sens que j'ai franchi un palier cette saison. Je dois encore travailler mais je pense qu'un contrat ne serait pas démérité." Rendez-vous sur la Citadelle de Namur pour le confirmer.

Grégory Ienco - Photo: Kevin Rzepczynski

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.