Eneco Tour - #5: Bono lâche le peloton

Catégories : Route

cyclisme, Eneco Tour, Edvald Boasson HagenDans une nouvelle salve d'averses, aux abords du Limbourg belge, les attaquants n'avaient pas beaucoup de chance de trouver la victoire. Et pourtant, les sprinters et les favoris ont laissé passer leur chance dans les derniers hectomètres à Genk et l'Italien Matteo Bono (Lampre) en a profité pour arracher sa troisième victoire professionnelle.

Il ne faisait toujours pas un temps à sortir un cycliste dehors. Pourtant, le peloton de l'Eneco Tour allait devoir se farcir une nouvelle étape dans la pluie avec une boucle de 190 kilomètres dans le Limbourg et la province de Liège. Autour de Genk, une étape accidentée toutefois destinée aux sprinters au vu d'un final plus favorable pour les finisseurs. Pas de quoi entamer la motivation de trois coureurs, qui recevaient rapidement la bénédiction du peloton: le Kazakh Sergey Reynev (Astana), l'Italien Matteo Bono (Lampre) et le Russe Artem Ovechkin (Katusha).

Disposant de plus de quatre minutes d'avance au maximum, le trio de tête était toutefois pris en chasse par le peloton à la mi-course avec le Team Sky en principaux poursuiteurs. Edvald Boasson Hagen (Sky) souhaitait logiquement protéger son maillot blanc de leader et, si possible, le renforcer avant une dernière étape digne de l'Amstel Gold Race, dimanche. En attendant, la poursuite continuait à vive allure et les hommes de tête ne pouvait plus compter que sur deux minutes d'écart au moment d'entamer les dernières côtes du bassin mosan, avant le retour dans le Limbourg.

Sous la minute à 35 kilomètres

Il faut dire que les attaques, rapidement avortées, de Johan Vansummeren (Garmin) et Lars Boom (Vacansoleil) dans un premier temps, et de Joost Van Leijen (Vacansoleil) dans un second, ne permettaient pas aux coureurs de tête d'espérer garder la tête bien longtemps. A tel point que les BMC prenaient également les commandes du peloton à 35 bornes du but, le retard retombant à moins d'une minute. L'équipe Sky s'occupait toutefois à remettre de l'ordre chez les poursuivants et calmait le jeu. Même la tentative en solitaire de Yuriy Krivtsov (Ag2r) ne faisait que rassurer le trio de tête qui retrouvait une avance d'une minute au moment d'entamer les 15 derniers kilomètres de cette cinquième étape.

Le peloton pouvait alors commencer son véritable travail pour le sprint final. Omega Pharma-Lotto appuyait ainsi les Sky dans le final, alors qu'André Greipel (Omega Pharma) crevait à 11 bornes du but. Mauvaise opération? Philippe Gilbert (Omega Pharma) restait tout de même dans les meilleures positions pour tenter de récupérer le maillot blanc de leader. Et même si l'écart descendait de plus en plus, Bono, Reynev et Ovechkin ne perdaient pas espoir et poursuivaient leur effort sans compter. 

Les Katusha en position favorable, Bono les dépose

Avec 25 secondes d'avance à 5 kilomètres, tout était encore possible. Et situation inédite, les Katusha se retrouvaient en tête du peloton, seuls, et pouvaient donc favoriser l'attaque d'Ovechkin (avec Reynev et Bono)! Mais l'équipe Skil revenait bien vite pour tenter de jouer la victoire d'étape. Personne ne prenait toutefois le relais et les offensives se poursuivaient en tête du peloton alors que trois coureurs avaient toujours un avantage de 15 secondes à 3 bornes du but.

Et la dernière montée dans les 500 derniers mètres arrivait déjà! La victoire allait se jouer entre le trio de tête. Reynev lançait le sprint mais Bono le déposait dans les 100 derniers mètres pour s'imposer à Genk, où la plus grosse communauté italienne de Flandre se trouve. Une bien drôle d'étape où, ni les sprinters, ni les favoris ont osé prendre leurs responsabilités sous la pluie limbourgeoise, favorisant ainsi la victoire des attaquants. Des coureurs qui osent. Pendant que Boasson Hagen assurait son maillot blanc avant la dernière étape, avec 12 secondes d'avance sur Philippe Gilbert.

Résultats de la 5e étape (Genk > Genk, 189.2 km):

1. Matteo Bono (Ita, Lampre-ISD)

2. Sergey Reynev (Kaz, Astana)
3. Artem Ovechkin (Rus, Team Katusha) à 0'03"
4. Tomas Vaitkus (Lit, Astana) à 0'06"
5. Jurgen Roelandts (Bel, Omega Pharma-Lotto)
6. Denis Galimzyanov (Rus, Team Katusha)
7. Kenny Van Hummel (P-B, Skil-Shimano)
8. Jacopo Guarnieri (Ita, Liquigas-Cannondale)
9. Robbie McEwen (Aus, Team RadioShack) à 0'07"
10. Taylor Phinney (USA, BMC Racing Team)

Classement général provisoire:

1. Edvald Boasson Hagen (Nor, Team Sky)
2. Philippe Gilbert (Bel, Omega Pharma-Lotto) à 0'12"
3. David Millar (G-B, Team Sky) à 0'15"
4. Taylor Phinney (USA, BMC Racing Team) à 0'10"
5. Jos Van Emden (P-B, Rabobank) à 0'42"
6. Joost Van Leijen (P-B, Vacansoleil-DCM) à 0'50"
7. Dries Devenyns (Bel, Quick Step) à 0'58"

8. Linus Gerdemann (All, Leopard-Trek) à 0'59"
9. Vladimir Gusev (Rus, Team Katusha) à 1'01"
10. Ben Hermans (Bel, Team RadioShack) à 1'02"

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.