Wim Vansevenant: vraiment l'homme qui cache la forêt?

Catégories : Dopage, Webzine

cyclisme,dopage,wim vansevenant,tb-500,hormones,omega pharma-lottoDoit-on vraiment s'inquiéter de l'arrestation de Wim Vansevenant, ancien coureur de l'équipe Silence-Lotto et désormais chauffeur VIP au sein d'Omega Pharma-Lotto? Quels sont vraiment les effets du TB-500? L'affaire de l'ancien cycliste belge, arrêté à l'aéroport de Bruxelles avec des produits dopants importés d'Australie, pose beaucoup de questions. Surtout à quelques jours du début du Tour de France.

A moins d'une semaine de l'entame de la Grande Boucle 2011 et alors que les observateurs s'interrogent encore sur la logique de la présence d'Alberto Contador après cette affaire du clenbutérol qui n'est pas encore conclue, voilà qu'une nouvelle affaire vient frapper les pelotons. Celle-ci concerne un ancien coureur, qui a arrêté sa carrière il y a désormais deux ans et demi: Wim Vansevenant. Habitué à la "lanterne rouge" (soit la dernière place) du Tour de France, l'agriculteur flamand a été arrêté par les douaniers de l'aéroport de Bruxelles suite à la découverte de produits dopants importés d'Australie.

Plus puissant que l'EPO

Le rapprochement a rapidement été fait avec son ancienne équipe, Silence-Lotto devenue Omega Pharma-Lotto depuis, avec qui il entretient toujours des contacts en tant que chauffeur VIP occasionnel. Il devait d'ailleurs officier durant une semaine sur les routes du Tour de France. "Dans des hôtels différents de ceux des coureurs et de l'encadrement", précise toutefois l'équipe belge. En attendant, la police du plat pays a saisi des colis de produits dopants, d'habitude utilisés dans le monde équestre. Il s'agirait d'hormones encore plus puissants que l'EPO, souvent utilisé dans les pelotons ces deux dernières décennies.

"Il ne pensait pas frauder"

"Je pensais que ces produits, que j'ai acheté par Internet, étaient des acides aminés", se défend Vansevenant, interrogé par l'agence Belga. "Il ne pensait en aucun cas avoir fraudé en achetant le produit TB 500 sur internet, produit acheté uniquement dans le but de contrer la dégradation de son corps après 14 ans de cyclisme pratiqué au plus haut niveau", confirmait son avocat, Me Van Nooten, avocat du coureur retraité, aujourd'hui âgé de 39 ans. Le paquet vaudrait toutefois des millieurs d'euros et les produits incriminés permettraient d'augmenter considérablement la masse musculaire et de favoriser la circulation sanguine.

Contrôles renforcés

Logiquement, l'équipe Omega Pharma-Lotto se retrouve visée par cette affaire, surtout venant d'un ancien employé. "Nous avons évidemment cessé toute collaboration avec lui", certifient Geert Coeman et Marc Sergeant, managers de la formation, tandis que Vansevenant assure que ces produits "n'étaient pas pour l'équipe". Alors pour qui? Vansevenant aurait assuré au parquet que cela était destiné à son propre usage et à celui de sa tante. Une enquête a de toute manière été ouverte pour faire la lumière sur cette affaire qui rappelle les heures les plus sombres du cyclisme. Rappelez-vous en 1998, un certain Willy Voet, soigneur chez Festina, était aussi arrêté à la douane avec des produits illicites... Toutefois, cette affaire Vansevenant semble prendre moins d'ampleur. Même si le Tour de France a déjà intensifié ses contrôles, avec la police française, en arrêtant plusieurs véhicules d'équipes du côté de Nantes, dans le nord-ouest de la France.

Grégory Ienco - Photo: Flickr/cc Mark E Dyer

 

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.