Affaire de Mantoue: Cunego, Ballan et d’autres inculpés?

Catégories : Dopage

Damiano-Cunego-Tour-du-Pays-Basque-300x179.jpgPrès d’un an jour pour jour après son apparition et la mise à l’écart d’Alessandro Ballan et de Mauro Santambrogio (finalement réintégrés à l’équipe BMC depuis), l’affaire de Mantoue refait surface. Selon des informations révélées par les médias italiens, 32 coureurs auraient été inculpés par le procureur de la région dont la majorité sont issus de la Lampre. Le manager Giuseppe Saronni, les leaders Damiano Cunego et Francesco Gavazzi seraient en ligne de mire aux côtés de Ballan, Santambrogio et même… Michael Rasmussen.

Pour rappel, en avril dernier, le quotidien italien La Gazzetta dello Sport révélait que le procureur de Mantoue (cité transalpine située en Lombardie) aurait interpellé près de 35 personnes dans une nouvelle affaire antidopage impliquant cyclistes amateurs et professionnels. Au centre de l’affaire? Guido Nigrelli, plus connu sous le nom de Barba dans les pelotons. Ce dernier est un pharmacien de la région et était également préparateur physique aux côtés de Stefano Gellati, entraîneur auprès de Ballan, Santambrogio et autres. Déjà cité dans l’affaire du Blitz, lors du Giro 2001, Nigrelli était donc une nouvelle fois dans la tourmente.

Mais pas seulement. Car une trentaine de personnes se retrouvaient impliquées dont 13 coureurs. Parmi eux, Cunego, Gavazzi, Ballan et Santambrogio. Ils sont accusés d’avoir violé l’article 9 de la loi antidopage en Italie, concernant la prise de substances interdites. De l’EPO, de l’éphédrine, de la testostérone et de la cortisone seraient concernés. Ballan et Santambrogio étaient même priés de rester hors-course durant quelques mois, en attendant que l’équipe BMC, où ils venaient d’être engagés, fasse sa propre enquête interne (finalement négative). Cunego, de son côté, affirmait simplement qu’il n’avait« jamais travaillé avec Nigrelli ».

32 personnes et une vingtaine de coureurs inculpés

Le procureur de Mantoue avait, depuis, quelque peu laissé l’affaire se dégonfler. Mais il poursuivait son enquête dans le secret. Et en ce 8 avril, le procureur revient à la charge en annonçant que 32 personnes ont été inculpées dont le manager de la Lampre, Giuseppe Saronni, mais aussi Cunego, Ballan, Santambrogio, Gavazzi, Marzio Bruseghin, Mirco Lorenzetto, Daniele Pietropolli ou même… Michael Rasmussen. Saronni assurait qu’il n’avait pas été prévenu par ces nouvelles accusations. « Pour l’instant, les membres de l’équipe et leurs avocats n’ont encore reçu aucune note concernant cette affaire et il nous est donc aucunement possible de commenter cette information », assure Saronni dans un communiqué de presse.

En attendant, la Lampre et d’autres équipes n’ont encore pris aucune mesure quant à cette nouvelle affaire. Gavazzi sera normalement au départ de la dernière étape du Tour du Pays Basque alors que Cunego poursuivra son week-end sur le Tour des Appenins. Et Ballan tiendra encore un rôle de favori sur Paris-Roubaix.

Photo: Lampre

0 Commentaire Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.